L’Écarlate de Venise par Maria Luisa Minarelli

L’Écarlate de Venise par Maria Luisa Minarelli. Voici les tomes disponibles avec le résumé de l’histoire, les avis des lecteurs ainsi que quelques mots sur l’auteur.

Journaliste et écrivain, Maria Luisa Minarelli naît à Bologne où elle obtient un doctorat en Histoire. Elle collabore à des magazines tels que Storia illustrata et Historia en traitant divers sujets liés à la santé, à la beauté et au tourisme. En 1989, elle signe Donne di denari (Olivares), un essai sur les femmes et l’entrepreneuriat à travers les siècles. Puis, dans A tavola con la storia (Sansoni, 1992), elle confronte les traditions gastronomiques de plusieurs pays à différentes époques. En 2008, elle publie un thriller, La donna dal quadrifoglio.

Maria Luisa Minarelli vit à Milan avec son mari, mais elle est depuis toujours amoureuse de Venise, où elle séjourne régulièrement. Passionnée d’art et d’antiquités, férue de voyages, cette lectrice compulsive lit surtout la nuit. Elle aime vivre avec ses chats, entourée de plantes qu’elle cultive elle-même.

La polyvalence n’a pas de secrets pour Marie-José Thériault : née à Montréal, après des séjours prolongés en Toscane, Espagne, France et ex-Yougoslavie, elle se lance dans une longue carrière multiforme entre la danse flamenca, la chanson de langue française et le répertoire tzigane, le journalisme littéraire à la radio et dans les médias écrits, et la direction littéraire d’une importante maison d’édition québécoise. Écrivain et traductrice, Marie-José Thériault a reçu plusieurs prix prestigieux, dont le prix Canada-Suisse de la poésie et, à deux reprises, le prix de traduction du Gouverneur général du Canada.

L’histoire:

Venise, 1752. Par une glaciale nuit de décembre, un homme est retrouvé étranglé dans une ruelle. Il est la première victime d’une série de meurtres auxquels Marco Pisani, haut magistrat de la République de Venise, se trouve mêlé.

Idéaliste et passionné, Pisani est un précurseur des Lumières qui a compris depuis longtemps que ce qui est légal n’est pas toujours juste. Amoureux de sa ville, il la voit avec tristesse sombrer dans la décadence. Ses enquêtes ne font que renforcer ce sentiment en levant définitivement le voile sur la part d’ombre d’une société en proie aux conflits familiaux, aux rumeurs destructrices et au vice.

Aidé de son ami avocat Zen, de Nani le gondolier sans scrupule et de la belle et indépendante Chiara, Pisani mène l’enquête sans relâche, des chantiers de l’Arsenal aux prisons du palais des Doges, en passant par les maisons de jeux et les palais de la noblesse… Jusqu’à découvrir la vérité, aussi amère que surprenante.

Accès direct au livre

Critique des lecteurs

4.74 (907 votes)
(4.33)
(4.50)
(4.17)

1 commentaire

  1. L’histoire commence avec un crime. Il s’agit d’un homme qui découvre sur le trajet de son travail un cadavre. Accusé d’abord d’être le coupable puisqu’il est sur les lieux, c’est Marco Pisani qui va mener l’enquête pour le dédouaner et trouver le vrai responsable car d’autres meurtres vont avoir lieu.
    Ce roman nous permet de plonger au milieu de la république de Venise, de découvrir sa diversité et sa richesse culturelle et de faire connaissance avec des personnages qui deviennent rapidement attachants.




    1



    0

Laissez votre commentaire, merci!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *