Les petits papiers par Gabrielle Desabers

Les petits papiers par Gabrielle Desabers. Voici le résumé de l’histoire, quelques mots sur l’auteur ainsi que les votes et avis des lecteurs.

Gabrielle Desabers est française et bretonne. Elle est née à Brest et y a fait ses études. Depuis plus de 10 ans, elle se consacre exclusivement à l’écriture.

Les petits papiers, le résumé:

En 2009, un message étrange oblige Erwan, journaliste breton, à se lancer sur les routes d’Espagne à la recherche de l’enfant de Mercédès disparu. Cette enquête le confrontera à de nombreuses questions sur une conspiration reléguée dans les oubliettes du franquisme.

Avec l’aide de Lucia, il découvrira qu’à deux époques différentes, deux femmes victimes du même crime ignorent les liens qui les unissent. Mercédès et Térésa se battent et tentent de briser les décennies de silence qui étouffe leur destin. Leurs combats emplis d’humanité lèvent le voile sur un sombre pan de l’histoire de l’Espagne. Leurs chemins ouvrent une porte sur l’amour et l’espoir.

Mais une interrogation prendra rapidement le pas sur toutes les autres : en quoi Lucia est-elle impliquée dans ces disparitions d’enfants ?

L’extrait:

En ce dimanche matin, les voitures envahissent le parking de la plage du Petit Minou. Pourtant, ni la saison ni le temps ne justifient cet afflux. Comme souvent, dans le Finistère, il ne fait pas particulièrement froid, mais le vent souffle et des nuages gris suinte une bruine insidieuse. Erwan Kermarrec observe la mer. De belles vagues bien formées portent une multitude de masses noires. À cette distance, les flots semblent balloter des tonnelets échappés d’un bateau en perdition.

À mieux y regarder, les rares promeneurs qui osent emprunter le chemin de randonnée qui longe la falaise s’aperçoivent que les moutons noirs qui parsèment les vagues ne sont autres que des surfeurs. La plage du Petit Minou fait partie des lieux de prédilection de ces sportifs.

Attiré par les rouleaux, Erwan rejoint sa voiture et s’empresse de revêtir sa combinaison néoprène. Quelques minutes plus tard, la planche sous le bras, il pénètre dans la mer. Malgré sa tenue de protection, la fraîcheur de l’océan le saisit. Mais il n’arrête pas sa progression et après quelques mètres, il pose son surf et s’y allonge. Se servant de ses mains en guise de pagaies, il s’éloigne rapidement de la plage pour atteindre les vagues susceptibles de le porter.

Accès direct au livre

numérique

broché

4.81 (102 votes)
(4.50)
(4.25)
(4.75)
Partagez ce contenu, merci!

Laissez votre commentaire, merci!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *