La Duchesse par Danielle Steel, extrait et avis

Partager, merci !
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Duchesse par Danielle Steel. Voici le résumé du roman, son extrait, les votes et avis des lecteurs ainsi que l’accès direct au livre.

La Duchesse, découvrez le résumé et l’extrait du roman. Mais pour commencer, voici quelques mots concernant l’auteure.

Danielle Steel est une auteur dont le succès ne se dément pas. Elle a déjà publié une centaine d’ouvrages en France. Francophone, passionnée de notre culture et de l’art de vivre à la française, elle a été promue, en 2014, au grade de chevalier dans l’ordre de la Légion d’honneur. À travers le monde, ce ne sont pas moins de 800 millions de livres qu’elle a vendu sur une trentaine d’années. Un véritable phénomène aussi bien dans la littérature anglaise que francophone.

La Duchesse, plongez au coeur d’un XIXe siècle conservateur. Découvrez le combat d’une femme libre pour survivre dans un monde fait pour et par les hommes…

La Duchesse

La Duchesse, le résumé :

Orpheline, trahie, mais déterminée…

Après la mort de sa mère, Angélique Latham grandit au château de Belgrave, en Angleterre, au côté du duc de Westerfield, son père. Mais lorsque celui-ci disparaît à son tour, rien ne se passe comme prévu : sans scrupule, les demi-frères de la jeune fille lui refusent son héritage et la chassent du domaine. Angélique se retrouve livrée à elle-même avec pour seuls bagages sa grande beauté, son esprit vif et, for heureusement, un pécule mis de côté pour elle par le duc.

La voici bientôt à Paris, où le hasard place sur sa route une prostituée, à qui elle vient en aide. Une rencontre décisive, qui entraîne Angélique sur des chemins inattendus, avec l’ouverture du Boudoir, une ” maison de plaisirs ” où se presse la bonne société. Dissimulant sa véritable identité, elle y devient ” la Duchesse ” et dirige l’établissement avec dignité et talent.

La Duchesse, l’extrait :

Les jeunes femmes de bonne famille de la région ainsi que les maitresses de maison londoniennes qui le recevaient lorsqu’il se rendait dans la capitale s’étaient efforcées, au cours des années suivant son veuvage, d’attirer son attention. Néanmoins, Tristan et Edward avaient déjà une vingtaine d’années quand il avait rencontré celle qui avait ravi son cœur et était devenue le grand amour de sa vie au premier regard.

Née au tout début de la Révolution, Marie- Isabelle était la fille d’un marquis français, cousin germain de Louis WI, et était apparentée aux Bourbons d’un côté et aux Orléans de l’autre ; du sang royal coulait dans les deux branches de son arbre généalogique.

Ses parents avaient été tués peu de temps après sa naissance, et tous leurs biens, volés ou détruits. Leur château, également, avait brûlé.

Toutefois, sentant le danger imminent, son père l’avait envoyée, bébé, chez des amis en Angleterre, ayant soin en outre de prévoir les fonds nécessaires pour assurer son avenir si le pire devait arriver.

Marie-lsabelle avait passé une enfance heureuse au sein de la famille anglaise qui l’avait recueillie. C’était une jeune fille charmante. Avec ses cheveux blond blanc, ses yeux bleus immenses, sa silhouette exquise et son teint de porcelaine, elle était d’une beauté saisissante. Dès leur rencontre, Marie-lsabelle était elle aussi tombée amoureuse du duc, de sang royal tout comme elle. Ils s’étaient mariés quatre mois plus tard ; elle avait dix-huit ans, et lui, cinquante- cinq.

En l’épousant, Phillip s’était senti redevenir jeune homme. Pour la première fois de sa vie, il connaissait le vrai bonheur. Ils formaient un couple superbe — lui, grand, bien bâti, élégant, et elle, accord parfait des manières aristocratiques de la famille qui l’avait élevée et du charme français dont elle avait hérité. Elle avait merveilleusement enrichi sa vie. Aussi attachée que lui à Belgrave Castle, elle l’avait aidé à apporter sa note personnelle à la décoration de la demeure ancestrale. Sa présence chaleureuse, solaire, illuminait le château.

Accès direct au livre :

Broché

Kindle

4.76 (687 votes)
(4.82)
(4.78)
(4.90)

Partager, merci !
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1 commentaire

Laissez votre commentaire, merci!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *