African tabloid de Janis Otsiemi

Partager, merci !

Résumé, votes et avis pour le roman African tabloid de Janis Otsiemi

Janis Otsiemi est né en 1976 à Franceville, au Gabon. Il vit et travaille à Libreville. Il a publié plusieurs romans, poèmes et essais au Gabon où il a reçu en 2001 le Prix du Premier Roman gabonais.

Roman social et urbain, style (très) direct, récit émaillé d’expressions savoureuses, Janis Otsiemi signe des romans miroirs de la société gabonaise telle qu’il la vit et la perçoit aujourd’hui ! Il a obtenu le Prix du Roman Gabonais pour La vie est un sale boulot. Une révélation …

il est actuellement Secrétaire Général Adjoint de l’Union des Écrivains Gabonais (UDEG) et Directeur de la Collection « Polar d’Afrique » aux Éditions du Polar.

africantabloid

L’histoire

Libreville. 2008. Un an avant les élections, un type est retrouvé mort sur une plage de Libreville, près du palais de la présidence de la République, une balle dans la gorge et deux doigts de la main gauche coupés.

La victime est un journaliste d’investigation connu pour ses enquêtes très sensibles sur le pouvoir dont il dénonçait la corruption et la main mise sur les affaires du pays. Pour la corporation, la société civile et les associations de défense de la presse, il s’agit là, à l’évidence, d’un assassinat politique. Mais à Libreville, comme partout ailleurs en Afrique, les apparences sont souvent trompeuses…

African tabloid de Janis Otsiemi ce qu’ils en pensent:

– « Janis Otsiemi dégaine ses polars comme autant de cartouches de liberté… Comme il dope son écriture d’un argot local débridé, ça devient un feu d’artifice. On savoure… » (Le Point)

– « En lui refusant un visa (avant de se raviser), en 2013, les services consulaires français de Libreville ont involontairement boosté la notoriété de cet encore jeune autodidacte, venu au polar pour être lu par ses ex-potes des « Etats-Unis d’Abéké », vaste bidonville de la capitale gabonaise où il a grandi. Ecrits dans un français « gabonisé » avec force argot et néologisme imagés, ses quatre premiers romans se placent dans la veine du Noir urbain et constituent un document sans égal sur les réalités explosives d’une grande cité africaine. Barons de la Françafrique, notables « de souche », flics pourris, trafiquants ou petits voyous décérébrés : Otsiemi n’épargne personne, sans jamais oublier d’être au plus près de ses lecteurs. Avec quelques autres, peu nombreux encore, il incarne l’émergence du genre sur un continent africain dont les grandes plumes sont surtout lues à l’étranger. » (Marianne, hors-série polar, mars 2015)

African tabloid de Janis Otsiemi, la meilleure offre et bien plus !

Accès direct au livre ici !

 


Partager, merci !

Laissez votre commentaire, merci!

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.