Les gens heureux lisent et boivent du café d’Agnès Martin-Lugand

Partagez ce contenu, merci !

Les gens heureux lisent et boivent du café, découvrez le résumé du roman, les avis des lecteurs ainsi que la biographie de l’auteur.

Les gens heureux lisent et boivent du café est le premier roman auto-édité d’Agnès Martin-Lugand. Elle a mis un an à écrire ce roman. Il a été beaucoup retravaillé. Elle est psychologue clinicienne et a travaillé dans le secteur de la protection de l’enfance. C’est peut-être pour cela qu’elle aime disséquer, tout en finesse, tendresse et humour, les mécanismes de l’âme humaine.

Son premier roman est un bel exemple de succès. Surtout pour les auteurs qui désirent être auto-édités ou qui le sont déjà. En effet, avec plus de 8’500 exemplaires vendus en trois mois, et au moment où nous écrivons cet article, déjà plus de 300’000 exemplaires vendus, les chiffres parlent d’eux-mêmes.

Cela démontre l’accueil très positif et enthousiaste que lui ont réservé les lecteurs. Ce qui n’est pas passé inaperçu. Puisque les droits cinématographiques de ce roman ont été acquis par le producteur américain Harvey Weinstein.

les gens heureux lisent et boivent du café

Les gens heureux lisent et boivent du café, l’histoire:

” Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. […] J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux. ”

Diane a perdu brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel.

L’histoire de Diane nous fait passer par toutes les émotions. Impossible de rester insensible au parcours tantôt dramatique, tantôt drôle, de cette jeune femme à qui la vie a tout donné puis tout repris, et qui n’a d’autre choix que de faire avec.

Accès direct en

version numérique

version brochée

 

 

4.00 (901 votes)
(4.07)
(4.06)
(3.92)

Partagez ce contenu, merci !

11 commentaires

  1. J’ai beaucoup apprécié cette lecture bien que le style soit assez simple et l’histoire pas transcendante. Il y avait tout de même ce petit truc qui nous pousse a ne pas reposer le livre avant de l’avoir fini. Bref, une bonne lecture que je recommande à ceux qui veulent lire pour se distraire et pas pour réfléchir. Je mets donc 3 étoiles

  2. L’histoire de Diane qui après un drame affreux essaie de se reconstruire. Sujet très bien traité et qui ne manque pas d’émotions intenses. En résumé, dès les premières pages je me suis plongée totalement dans l’histoire et je n’ai plus pu m’arrêter jusqu’à la fin. Un livre qui se lit rapidement, idéal pendant les vacances ou en déplacement.

  3. Pas facile comme sujet, le deuil mais l’auteur s’en sort très bien, le livre est simple à lire et riche en émotions intenses. Malgré ce sujet grave, j’ai trouvé ce livre très distrayant

  4. En début de livre, je trouvais cette histoire un peu “simplette” mais je me suis laissée prendre au jeu, car très bien écrit et la fin n’est pas celle que l’on pourrait penser… J’ai vécu des moments d’émotions intenses et j’ai finalement bien aimé cette histoire.

  5. Un roman qui m’a beaucoup plus car il y a énormément d’émotions tout au long de l’histoire. On sourit, on pleure, on est ému… Et au final, une belle note d’espoir. Petit bémol, la fin m’a laissée sur ma… faim. Mais comme je sais qu’il y a une suite je m’empresse de la commander pour retrouver nos deux héros et une fin heureuse du moins je l’espère !

  6. Je peux dire que ce livre je l’ai dévoré, car lu en trois jours, d’habitude je mets un mois. J’ai été captivée par l’histoire. Un roman riche en émotion et très sincère.

Laissez votre commentaire, merci!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *