Aube, la saga de l’Europe par Marc Galan

Partagez ce contenu, merci!

Aube, la Saga de l’Europe par Marc Galan. Voici les tomes disponibles avec résumé et extrait, les avis des lecteurs ainsi que quelques mots sur l’auteur.

Ancien des Langues’O, Marc Galan s’est toujours intéressé à l’Europe et à ses racines. Voici l’histoire à la fois véridique et imaginaire de nos lointains ancêtres.

Présentation générale d’Aube:

Saga de l’Europe en 9 livres, AUBE se déroule dans les plaines d’Ukraine, il y a environ 5.000 ans, à l’époque qui précède les Pyramides, où commence l’écriture et où on édifie les menhirs et Stonehenge.

Là-bas vivent les ancêtres des Européens et d’une partie des populations d’Asie. L’histoire raconte les 70 ans riches en événements qui vont amener ce peuple à se disperser pour devenir tous ceux, de l’Irlande au Bangladesh, du Cap Nord au Sri Lanka, qui vivent actuellement dans ces pays.

Autour de la figure principale de la saga, Kleworegs, guerrier et roi, dont nous suivons l’ascension au cours des années, nous trouvons aussi le représentant des prêtres, Premenos, et celui des classes productrices (Pewortor, puis son fils Peworis). Ces trois protagonistes, tantôt alliés, tantôt aux intérêts divergents, vont mener une sorte de lutte et de partenariat mêlés qui détermineront toute l’histoire de leur peuple.

Autour de ces personnages centraux, quelques autres, comme Udnessunus le paysan devenu presque roi, ou d’autres rois rivaux de Kleworegs, des prêtres et des forgerons joueront également un rôle important, avec pour chacun deux impératifs : défendre les intérêts de leur peuple tout entier, et défendre en même temps ceux de leur caste.

Et selon que l’un ou l’autre de ces objectifs l’emporte, l’histoire accélère, mais pas toujours dans le meilleur sens.

L’ascension de Kleworegs est le fil directeur de ce roman. Mais elle entraîne autant de succès que d’échecs, de bonheurs que de malheurs. Un roi triomphant peut être un homme malheureux. Une ambition peut ne jamais être satisfaite. Le sentiment de s’être fourvoyé peut rendre amer le plus doux succès.

Les héros grands ou petits d’AUBE éprouveront tout ceci…. et sans doute penseront-ils avoir tout perdu à la fin.

Mais des graines sont-elles perdues juste parce que le semeur ignore où elles sont tombées et poussent jusqu’au ciel ?

Tome 1 : La Pierre-Soleil

Aube 1

Aube 1 : La Pierre-Soleil, le résumé:

Kleworegs, lors d’un de ses raids annuels, a saisi un imposant butin. Il apprend bientôt qu’il y a dans celui-ci un talisman, la Pierre-Soleil, dont le pouvoir peut le mener très loin.

Épuise par sa saison de combat, il s’arrête alors dans un village dont il découvre l’infamie et qu’il quitte après lui avoir donné une bonne leçon.

Tous se résignent, sauf un adolescent qui, outré de ce qu’il voit et sans savoir pourquoi Kleworegs a agi ainsi, décide de venger les siens et d’en tuer le responsable.

Parviendra-t-il à ses fins, coupant ainsi net l’ascension de Kleworegs annoncée par la Pierre-Soleil ?

Extrait :

De la tête aux pieds, l’homme seul dans la steppe n’était que sang. Il courait – cheveux collés, raidis en épaisses touffes poisseuses, visage tiré sous la couche noirâtre de sève séchée, vêtements imprégnés de la rouge liqueur –, unique rescapé d’une proche tragédie, d’un aveugle massacre régal des corbeaux. Le guerrier ondoyé de tout ce sang avait mené un combat sans merci. Les coups les plus féroces y avaient été portés ; les vaincus, exterminés sans recours. Maintenant seuls les lièvres, détalant devant lui, comme lui, voyaient sa douleur, sa honte.

Il ne fuyait pas. Il avançait à fermes foulées, toutes forces bandées, se refusant tout répit ou repos. Un seul souci le poussait : rencontrer, avant que ses assaillants ne soient trop loin avec leur butin, un parti des siens. Jusque là, il se l’était juré, il ne cesserait de courir.

Il devait le croiser avant la nuit. Passé ce délai, les Muets maudits auraient pris trop de champ. Nul espoir alors de les rattraper. À cette allure, il pourrait tenir son serment. Il ne s’écroulerait pas, fauché par la fatigue, laissant l’ennemi prendre un surcroît d’avance. Chaque foulée le rapprochait de la vengeance. La moindre pause était sacrilège.

Il courait, cœur empli de honte et de colère, corps souillé de sang. S’il avait pu couler de la gorge de ses vainqueurs ! Cruelle réalité ! Cette sève de vie enfuie était un acide. Traversant sa peau, elle venait lui ronger, lui brûler l’âme. Il devait les retrouver et s’en laver dans le leur. Il ressentirait, sinon, cette morsure à jamais. (« Encore un effort, les tiens sont tout près. Cours, cours, comme si ta vie en dépendait ! … Elle en dépend. La vie de qui n’a vengé les siens ne mérite plus ce nom. » )

Accès direct au livre:

Kindle

Broché

Tome 2 : Le Printemps Sacré – Prélude au Printemps

Aube 2 : Le Printemps Sacré – Prélude au Printemps, le résumé:

Kleworegs a été désigné pour mener son peuple vers de nouvelles terres. Cela ne plait pas à tout le monde.

Face à des rivaux qui ne reculent devant rien, il devra user tantôt de ruse, tantôt de violence pour échapper à leurs complots.

Jusqu’au jour où…

Extrait :

Sous l’épaisse fourrure, bouclier contre les rigueurs de la nuit d’automne, Reggnotis, prêtre émérite et membre éminent du collège des augures et des oracles, se tournait, se retournait. Il se sentait tout drôle, les tempes lui élançaient.

Couvait-il quelque mal ? C’est fréquent en ces fins de saison. Le temps y varie comme l’opinion des femmes et des fous. De brusques bouffées fiévreuses le parcouraient, coulées de lave. Il se tâta sous les lourdes peaux. Pas la moindre chaleur ne s’en exsudait. Il s’était pourtant, surestimant le froid de la nuit, trop couvert. Il se passa la main sur le front. Les habituelles rigoles de sueur de la fièvre n’humectaient pas sa peau. Elle était sèche, presque rêche, trop, même. Elle aurait dû être moite sous le poids des couvertures et l’angoisse au plus profond de lui.

Accès direct au livre :

Kindle

4.85 (90 votes)
(4.87)
(4.80)
(4.73)

Partagez ce contenu, merci!

4 commentaires

  1. Marc Galan dont je connaissais les talents de critique d’art se révèle être un excellent romancier ! Aube . Un roman palpitant comme un thriller !
    Merci l’ami !
    Victor Sfez

  2. Je connaissais Galan comme critique d’art. Je le découvre comme romancier. Son livre est d’une écriture magnifique, et son récit palpitant. Un grand plaisir de lecture.

    1
  3. Je me suis régalé à lire Aube. Pour une fois qu’un roman historique sort des sentiers battus et des clichés ! L’histoire est passionnante, racontée avec brio, et le récit n’est ni manichéen, ni moralisateur. Ma bonne surprise (littéraire) de l’année. Vivement la suite, si tout le roman reste sur ces crêtes !

    1

Laissez votre commentaire, merci!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *