De cauchemar et de feu par Nicolas Lebel

De cauchemar et de feu par Nicolas Lebel. Découvrez le résumé du livre, les avis des lecteurs ainsi que l’accès direct au roman.

Nicolas Lebel est un écrivain français né à Paris. Il est également linguiste, traducteur et enseignant.

Il a fait des études de Lettres et d’anglais et s’est orienté vers la traduction. Ensuite, il est parti en Irlande quelque temps avant de devenir professeur d’anglais. Actuellement, il enseigne dans un lycée parisien.

Avec « De cauchemar de de feu », Nicolas Lebel nous entraîne sur la piste d’un assassin pyromane, un monstre né dans les années 70 de la violence des affrontements en Irlande du Nord, qui sème incendie, chaos et mort dans son sillage, et revient aujourd’hui rallumer les feux de la discorde à travers la capitale.

De cauchemar et de feu

L’histoire:

Paris, jeudi 24 mars 2016 : à quelques jours du dimanche de Pâques, le cadavre d’un homme d’une soixantaine d’années est retrouvé dans un pub parisien, une balle dans chaque genou, une troisième dans le front.

À l’autopsie, on découvre sur son corps une fresque d’entrelacs celtiques et de slogans nationalistes nord-irlandais. Trois lettres barrent ses épaules : IRA.

Le capitaine Mehrlicht fait la grimace. Enquêter sur un groupe terroriste irlandais en plein état d’urgence ne va pas être une partie de plaisir. D’autant que ce conflit irlandais remonte un peu.

Accès direct au roman en

version numérique

version brochée

Critique des lecteurs

4.81 (271 votes)
(4.60)
(4.20)
(4.40)

2 commentaires

  • C’est un thriller qui se passe à Paris et qui fait référence à l’Irlande du Nord des années 70. Il est question de l’IRA, des conflits catholiques-protestants, et de leurs conséquences sur le présent. Un roman noir, mais réaliste et d’actualité, à la fois instructif et divertissant, car dans ce décor apparaît l’homme feu, à la manière d’un conte. La surprise. Un livre à lire absolument.

  • Le capitaine Mehrlicht, littéralement « plus de lumière », cherche à faire la lumière sur une affaire de meurtre. Il est bien déterminé à trouver des réponses. Nicolas Lebel cherche à nous faire passer des messages. Il manie très bien le texte tout en accordant un certain franc-parler à ses personnages, et en y ajoutant une touche d’humour. Des personnages tout en profondeur. Il est question de la folie des hommes et de leur désir de vengeance dû à l’injustice de l’histoire (Irlande). Et puis, il y a la question du pardon. Je vous recommande de lire ce livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 × 7 =