La méthode simple pour en finir avec la cigarette par Allen CARR

La méthode simple pour en finir avec la cigarette par Allen CARR. Voici le résumé de la méthode, les avis des lecteurs, quelques mots sur l’auteur ainsi que l’accès direct au livre numérique, audio ou broché.

De nationalité anglaise, Allen Carr a fumé pendant trente ans entre 4 et 5 paquets de cigarettes par jour. Il avait tout essayé pour arrêter… sans succès. Il y arriva pourtant un jour très facilement, sans connaître le moindre manque. Bouleversé par cette expérience, il conçoit une méthode pour aider les fumeurs à se débarrasser de cette dépendance. Il est aujourd’hui considéré comme l’un des meilleurs spécialistes de l’arrêt du tabac. Sa méthode a fait le tour du monde et les Centres Allen Carr sont implantés dans 18 pays. Allen Carr est décédé en 2006.

La méthode simple pour en finir avec la cigarette

La méthode simple pour en finir avec la cigarette, le résumé:

Arrêter de fumer sans médicaments ou autres substituts ? Sans stress, sans angoisse ? Voici ce que vous propose Allen Carr.

Une marche à suivre simple et définitive, qui a conquis des millions
de personnes dans le monde en bousculant les idées reçues.

Une méthode douce, sans prise de poids, valable aussi bien si l’on fume trois cigarettes que deux paquets par jour.

Un programme de quelques heures pour bannir la cigarette toute une vie !

La solution qu’attendent tous ceux qui veulent arrêter de fumer :

• Elle est instantanée, • aussi efficace avec les “grands” fumeurs qu’avec les “petits”. • Elle ne provoque aucune angoisse par manque de cigarettes. • Elle ne requiert aucune volonté particulière. • Elle n’a rien d’un traitement de choc, • n’entraîne aucun gain de poids • et elle est définitive.

L’extrait de l’introduction:

«JE VAIS GUÉRIR LE MONDE DE CETTE PLAIE – LA CIGARETTE !»

J’en parlais alors à ma femme. Elle pensait avec raison que j’étais dingue car elle m’avait vu faire, pratiquement une année sur deux, de sérieux efforts – mais vains – pour arrêter de fumer. Elle avait d’autant plus raison que ma dernière tentative m’avait laissé pleurant à chaudes larmes. J’avais encore échoué, après six mois d’un véritable purgatoire. Je pleurais, car je pensais qu’après cet échec je continuerais à fumer jusqu’à ce que mort s’ensuive. J’avais mis tant d’énergie dans cette ultime tentative que je me croyais incapable d’affronter à nouveau une telle épreuve. L’incrédulité de ma femme était d’autant plus justifiée que je formulais cette promesse juste après avoir éteint ma dernière cigarette. Non seulement j’étais guéri, mais j’allais, de surcroît, guérir le reste du monde !
Rétrospectivement, il semble que toute mon existence me prépara à résoudre le problème du tabagisme. Même les pénibles années passées à apprendre puis à exercer mon métier d’expert-comptable furent d’une aide inestimable pour mettre à nu les mystères du piège du tabagisme. On prétend qu’il est impossible de tromper éternellement tout le monde ; je constate que c’est pourtant exactement ce que font depuis des années les compagnies de tabac. Je crois aussi être le premier à vraiment comprendre le piège de la cigarette. Si je vous semble arrogant, sachez que cette révélation n’est nullement venue de moi, mais des circonstances de ma vie.
Le 15 juillet 1983 fut le jour J. Je ne me suis pas évadé d’Alcatraz, mais j’imagine que ceux qui l’ont fait ont ressenti un soulagement comparable à celui que j’ai ressenti en éteignant ma dernière cigarette. J’ai compris que j’avais découvert ce dont chaque fumeur rêve : un moyen facile d’arrêter de fumer. Après l’avoir expérimenté sur des amis et des membres de ma famille, je suis vite devenu consultant à plein temps, aidant ainsi les autres fumeurs à se libérer.

Accès direct au livre

numérique

broché

audio

Critique des lecteurs

4.83 (439 votes)
(4.67)
(4.00)

1 commentaire

  1. Je pense qu’il faut le lire ni trop vite, ni trop lentement (sinon on ne le finit jamais), en gros 2-3 semaines sans se mettre la pression. Mon entourage qui l’a lu a également arrêté, certains ont repris occasionnellement. Tout le monde croit être un cas à part, et que ça ne fonctionnera pour soi. C’est faux. Cela fonctionne aussi bien pour les énormes fumeurs que pour les fumeurs occasionnels.




    0



    0

Laissez votre commentaire, merci!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *