La petite voix par Joss Sheldon

Partagez ce contenu, merci!

La petite voix par Joss Sheldon. Voici le résumé et l’extrait de l’histoire, les votes et avis des lecteurs ainsi que quelques mots sur l’auteur.

La Petite Voix s’en prend aux forces externes qui façonnent nos personnalités. C’est psychologique. Et ça vous poussera à voir le monde sous un nouveau jour. Mais pour commencer, découvrons qui est l’auteur ?

Joss Sheldon est un nomade mal fagoté, un libre penseur affranchi et un radical post-moderniste. Né en 1982, il a grandi dans l’une des banlieues anonymes entourant le coeur palpitant de Londres. Et puis il s’est échappé !

Après avoir décroché un diplôme à la London School of Economics, Sheldon a passé son temps à vendre des falafels dans des festivals de musique, à enseigner le ski et à échouer à transformer les Midlands d’Angleterre en havre pour la ligue de rugby.

Puis, en 2013, il s’est rendu à McLeod Ganj en Inde ; un village abritant des milliers de singes colériques, des centaines de réfugiés tibétains et le Dalaï Lama lui-même.

Après avoir reçu plusieurs critiques positives, Joss a attrapé le virus de l’écriture.

Son livre a marqué l’actualité de la littérature en 2016, comme le confirme les commentaires ci-dessous :

« Le roman de 2016 qui donne le plus à réfléchir » – The Huffington Post

« Radical. . . Iconique. . . Excellentissime. . . » – Le Canary

« Formidable » – Global Education Network« Une prouesse assez remarquable » – BuzzFeed

La petite voix, le résumé :

Mon caractère a été façonné par deux forces opposées ; la pression de me conformer aux normes sociales et celle d’être moi-même. Pour être franc, ces forces m’ont vraiment déchiré. Elles m’ont secoué d’un côté à l’autre. Parfois, elles m’ont poussé à remettre toute mon existence en question.

Mais ne pensez pas que je sois fâché ou morose. Ce n’est pas le cas. Parce que l’adversité mène à la connaissance. Il est vrai que j’ai souffert. Mais ma douleur m’a appris bien des choses. Je suis devenu une meilleure personne.

Maintenant, pour la première fois, je suis prêt à raconter mon histoire. Peut-être qu’elle vous inspirera. Et je l’espère, qu’elle vous encouragera à penser autrement. Ou peut-être pas. Il n’y a qu’une manière de le découvrir…

L’extrait :

Je célébrais mon sixième anniversaire quand la petite voix me parla pour la première fois.
J’aimerais que vous compreniez, cher lecteur, que ce n’était pas une petite voix abstraite. Oh que non ! Elle appartenait à la petite créature qui vivait dans mon cerveau. Mais avant ce jour, cette petite créature n’avait pas pipé mot.

Cette créature n’était pas humaine. Loin de là ! Cela dit, ses yeux étaient identiques aux miens.
Pour tout vous dire, je dois avouer ne pas être tout à fait sûr de ce qu’elle était. C’est juste que je l’ai toujours surnommée « L’Egot ».

La peau de l’egot était aussi rouge que le feu de l’enfer, ses cheveux aussi lumineux que le soleil de midi et son ventre aussi rond qu’une perle. Il avait des pieds palmés, des oreilles d’elfe et des griffes souples. Je le supposais mâle, mais il aurait pu être femelle ; c’était impossible à dire.

Pourtant, malgré son apparence étrange, je me sentais à l’aise dès que je voyais l’egot. Il possédait un genre de magnétisme puissant qui me mettait toujours à mon aise. Souvent, il soulevait sa casquette, pliait un de ses genoux piquants et me lançait un clin d’œil pétillant. Le simple fait de voir l’egot me
faisait chaud au cœur.

L’egot était familier. Il faisait partie du paysage de mon esprit. Mon compagnon. Mon ami.
Mais il n’avait encore jamais prononcé un mot. Jusqu’au jour de mes six ans.

J’étais à l’école quand c’est arrivé, installé au groupe de pupitres que je partageais avec cinq autres élèves. Le sol lustré reflétait la lumière blanche.

L’effluve des copeaux de crayons flottait dans l’air.

Notre maîtresse, Mme Brown, se tenait debout à l’avant de l’espace préfabriqué. Elle faisait grincer un tout petit morceau de craie sur un tableau noir insensible.

– Dès que ces explorateurs courageux ont débarqué sur cette terre éloignée, ils ont été attaqués par une bande de sauvages barbares, déclara-t-elle à la classe dans un nuage de poussière de craie.

Accès direct au livre

numérique

broché

4.83 (114 votes)
(4.88)
(4.79)
(4.89)

Partagez ce contenu, merci!

Laissez votre commentaire, merci!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *