Agence 13 de Serge Brussolo, l’intégrale, résumé et avis

Partager, merci !

Agence 13 de Serge Brussolo. Découvrez l’intégrale de la série, le résumé de l’histoire, les avis des lecteurs ainsi que la biographie de l’auteur.

Serge Brussolo est né le 31 mai 1951 à Paris. Il est également connu sous quatre pseudonymes : Akira Suzuko, Kitty Doom, D. Morlok et Zeb Chillicothe.

C’est un écrivain français de science-fiction, de roman policier, de fantastique et de roman historique.

Il a vécu une enfance difficile, tourmentée, ce qui l’a amené à se réfugier très jeune dans l’écriture, à l’âge de douze, il a cherché à se faire publier.

Doué d’une imagination surprenante, il est considéré par la critique comme un conteur hors pair, à l’égal des meilleurs auteurs du genre, et certains n’hésitent pas à lui trouver une place entre Stephen King et Mary Higgins Clark.

Il a notamment reçu le prix Paul Féval, décerné en 2009 pour l’ensemble de son œuvre par la Société des Gens de Lettres.

 

1 – Dortoir interdit

Quand on est embauché par une agence immobilière spécialisée dans la remise en état d’anciennes ” scènes de crime “, mieux vaut s’attendre au pire.

C’est ainsi que Mickie Katz, jeune décoratrice fraîchement recrutée par la très mystérieuse Agence 13, doit accepter de travailler pour un milliardaire obsédé par la Troisième Guerre mondiale.

Afin de mettre sa famille à l’abri du futur holocauste, ce nabab du pétrole vient d’acquérir un bunker creusé dans le désert du Nevada par l’US Air Force au temps de la guerre froide. Le rôle de Mickie est simple : redécorer le labyrinthe de béton pour en faire un paradis cinq étoiles qui rendra la claustration agréable aux survivants du conflit.

Mais dès le début des travaux, les événements vont prendre un tour inquiétant dans cette forteresse mystérieusement baptisée depuis 40 ans Dortoir Interdit…

Lorsqu’un lieu a été le théâtre d’un crime atroce, il a toujours des choses à dire.

Des choses qu’il serait préférable de ne pas entendre.

Hélas, les fantômes sont parfois trop bavards…

 

2 – Ceux d’en bas

Pas facile de transformer le théâtre d’un génocide en parc de loisirs ! C’est pourtant le défi que va devoir relever Mickie Katz pour l’Agence 13 dans un village perdu du Montana, au milieu d’une nature sauvage hantée par l’esprit-totem d’un grizzly en colère et les fantômes d’Indiens assassinés en des temps anciens. Folklores et légendes fantaisistes cachent néanmoins des secrets bien réels et Mickie va peu à peu découvrir une population tenaillée par une culpabilité que rien n’apaise, et prête à tout pour expier ses fautes. Qui est cet archer invisible qui, caché dans la forêt, prend pour cibles les villageois avec la complicité des autorités locales ? Craignant de figurer au tableau de chasse du tireur fou, Mickie va plonger au coeur du mystère, jusqu’au fond de ce lac de montagne où jadis, tout a commencé…

Le lac fonctionnait à la manière d’un piège pour l’imagination, ses eaux n’avaient rien de rassurant, sa géographie suscitait l’angoisse. C’était une pochette-surprise démoniaque mêlant des lames de rasoir aux friandises contenues dans ses flancs.

 

3 – Le chat aux yeux jaunes

Quand les fantômes du passé crèvent l’écran pour régler leurs comptes…

Dans les années 60, l’actrice Peggy McFloyd a connu un succès planétaire grâce à la série télévisée ” First Lady “. Aujourd’hui riche et âgée, elle s’est reconvertie dans l’action caritative en érigeant sur sa propriété une maison de retraite où elle accueille ses vieux camarades de scène. Il semblerait toutefois que depuis quelque temps, ce petit paradis soit le théâtre d’événements aussi étranges qu’inquiétants. Qui connaît la vérité sur ” First Lady “, cette série réputée ” maudite ” depuis que certains de ses acteurs ont disparu dans des conditions brutales ? Le chat empaillé aux yeux jaunes, qui trône comme une idole énigmatique sur la cheminée de l’actrice, peut-être ?

Un chat qui fut l’instigateur d’un crime dont Mickie Katz – missionnée par l’Agence 13 pour redécorer les appartements très spéciaux de l’actrice – découvrira les arcanes avec effroi…

Cette barrière blanche symbolise la frontière entre deux mondes, deux époques. Vous vous tenez dans le présent, mais de l’autre côté le temps s’est arrêté en 1965. Peggy en a décidé ainsi. Elle ne veut rien voir, rien connaître de l’évolution du monde moderne. En prenant sa retraite, elle a choisi de vivre une fois pour toutes dans l’Amérique de sa jeunesse.

Accès direct au livre ici !


Partager, merci !

1 commentaire

  1. Voilà un auteur dont l’écriture est d’une apparente simplicité mais qui cache un véritable style et surtout une atmosphère oppressante qui vous prend à la gorge. J’ai vécu en lisant ce livre un excellent moment de lecture et d’évasion

Laissez votre commentaire, merci!

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.