Anges et démons de Dan Brown

Partager, merci !

Anges et démons de Dan Brown, voici le résumé du roman, les votes et avis des lecteurs ainsi que l’accès direct au livre en version numérique ou papier.

Dan Brown est né le 22 juin 1964 à Exeter dans le New Hampshire. Il écrit essentiellement des romans policiers et ésotériques. Ces romans les plus connus font partie d’une tétralogie ayant pour personnage principal Robert Langdon, il s’agit des quatre livres suivants: Anges et Démons, Da Vinci Code, Le Symbole perdu et Inferno.

Il a vendu plus de 200 millions d’exemplaires de ses livres et certains ont connu une adaptation cinématographique, comme: Da Vinci Code (2006) – Anges et Démons (2009) –
Inferno (octobre 2016).

L’histoire:

Robert Langdon, le célèbre spécialiste de symbologie religieuse, est convoqué par le Conseil européen pour la recherche nucléaire à Genève. Le physicien Leonardo Vetra a été retrouvé assassiné dans son laboratoire. Sur son corps, gravé au fer rouge, un seul mot : ILLUMINATI.

Les Illuminati, une confrérie secrète, formée au XVIe siècle par des savants persuadés que l’Eglise constitue l’obstacle essentiel aux progrès du savoir. Un cercle d’initiés disparu depuis quatre siècles, qui resurgit et qui a juré d’anéantir l’Église catholique. Langdon ne dispose que de quelques heures pour sauver le Vatican qu’une terrifiante bombe à retardement menace !

Après le succès international de Da Vinci code, cette nouvelle enquête de Robert Langdon nous entraîne à Rome, dans ses églises et ses catacombes, au cœur même du Vatican où les cardinaux sont réunis en conclave.

À savoir que:
Le plus grand pôle de recherche scientifique au monde, le CERN (Centre européen pour la recherche nucléaire), a récemment réussi à produire les premiers atomes d’antimatière.
L’antimatière est identique à la matière, si ce n’est qu’elle se compose de particules aux charges électriques inversées. L’antimatière est la plus puissante source énergétique connue. Contrairement à la production d’énergie nucléaire par fission, dont l’efficience se borne à 1,5 %, elle transforme intégralement sa masse en énergie. En outre, elle ne dégage ni pollution ni radiations. Il y a cependant un problème :
L’antimatière est extrêmement instable. Elle s’annihile en énergie pure au contact de tout ce qui est… même l’air. Un seul gramme d’antimatière recèle autant d’énergie qu’une bombe nucléaire de 20 kilotonnes, la puissance de celle qui frappa Hiroshima.
Jusqu’à ces dernières années, on n’avait réussi à produire que quelques infimes quantités d’antimatière (quelques atomes à la fois). Mais le « décélérateur d’antiprotons » récemment mis au point par le CERN ouvre de formidables perspectives : sa capacité de production d’antimatière est considérablement renforcée.
Se pose désormais une angoissante question : cette substance hautement volatile sauvera-t-elle le monde, ou sera-t-elle utilisée pour créer l’arme la plus destructrice de l’histoire ?

Note de l’auteur
Tous les tombeaux, sites souterrains, édifices architecturaux et oeuvres d’art romains auxquels se réfère cet ouvrage existent bel et bien. On peut encore les admirer aujourd’hui. Quant à la Confrérie des Illuminati, elle a aussi existé.

Accès direct au livre :

format numérique

format poche


Partager, merci !

4 commentaires

  1. Je viens de le finir pour la deuxième fois, je l’ai littéralement adoré, le suspense est incroyable. Son roman est très bien documenté, tout est à sa place et cohérent, les faits historiques, une course contre la montre dans Rome, des seconds rôles inquiétants aux caractères bien trempés, des meurtres rituels mis en scène avec élégance et bravade, des bagarres, du sexe… et Dieu.

Laissez votre commentaire, merci!

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.