DRAM Mémoire vive d’Antony Altman

Partager, merci !

DRAM Mémoire vive d’Antony Altman. Découvrez le résumé du roman, les avis et votes des lecteurs ainsi que quelques mots sur l’auteur.

Antony Altman débute dans l’écriture par des textes de chanson, notamment avec le titre « Le t’aime » pour le duo Next Evidence, sorti chez Capitol EMI. Passionné de psychologie et grand amateur de séries télé, Antony Altman offre une écriture sensible teintée de fantaisie.

Avec ce drame psychologique, Antony Altman nous entraîne dans un univers à la fois poétique, drôle et cruel, et nous donne à vivre une merveilleuse histoire dans laquelle l’expression « fou d’amour » prend tout son sens.

L’histoire:

Tout ce qui nous ramène à l’enfance est magique…

Paris, 1992. Gabriel est un jeune homme de 23 ans, lunaire et romantique, qui nourrit une passion pour une héroïne de série télévisée mondialement connue. À ses yeux, l’actrice qui incarne le rôle représente l’idéal féminin. Aussi croit-il rêver lorsqu’un soir il fait la connaissance de Marzi, sa nouvelle voisine de palier, qui ressemble en tous points à son égérie.
Gabriel ne tarde pas à déclarer sa flamme à la jeune femme, qui de son côté ne reste pas insensible à ce garçon osant porter ses émotions et ses sentiments à fleur de peau. Mais voilà que le meilleur ami de Gabriel fait son apparition au beau milieu de cette romance naissante. Il s’appelle Sacha, possède le physique d’un apollon, le cerveau d’un docteur en mathématiques – ce qu’il s’apprête à devenir dès la fin de ses examens universitaires – et un charme ravageur. Bref, de quoi semer une belle pagaille…
Dans la réalité, tout se termine-il toujours aussi bien qu’à la télé ?

Avec ce drame psychologique, Antony Altman nous entraîne dans un univers à la fois poétique, drôle et cruel, et nous donne à vivre une merveilleuse histoire dans laquelle l’expression « fou d’amour » prend tout son sens.

L’extrait:

« J’ai attaqué mon repérage. Il y avait cette bonne odeur du mois de juin. Les gens me regardaient comme s’ils avaient deviné que j’avais rendez-vous avec toi. Ce petit bonheur des grands boulevards « juste avant », ce brouillard matinal, ces lumières de la ville. Je le savais, je le sentais que tu aimais aussi rêver un peu comme ça, marcher au hasard, prendre le temps… ».

Accès direct au roman en

version numérique

version brochée


Partager, merci !

2 commentaires

  1. Ce que j’ai trouvé de remarquable dans ce roman c’est la finesse avec laquelle la psychologie des personnages est travaillée. Une écriture habile et un suspense omniprésent font que ce bouquin est un des meilleurs que j’ai pu lire depuis le début de cette année.

Laissez votre commentaire, merci!

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.