Le Dernier Secret du Vatican par Steve Berry

Partagez ce contenu, merci!

Le Dernier Secret du Vatican par Steve Berry. Voici le résumé et l’extrait de l’histoire, les avis des lecteurs ainsi que quelques mots sur l’auteur.

Le Dernier Secret du Vatican est un roman qui comme toujours avec cet auteur nous plonge dans une histoire mélangeant ésotérisme, action et suspense.

Qui est Steve Berry ?

Steve Berry est avocat. Il vit aux États-Unis, dans l’État de Géorgie. Ses romans, traduits dans plus de vingt langues, figurent sur la liste des best-sellers dès leur parution aux États-Unis. Ils marquent également par la suite l’actualité de la littérature dans de nombreux pays.

Plus de 5 millions d’amateurs de thrillers et de passionnés d’histoire ont déjà plébiscité à travers le monde les romans de Steve Berry.

Le Dernier Secret du Vatican, le résumé :

325. L’empereur Constantin convoque à Nicée un concile général des évêques de l’Empire romain afin de fixer les dogmes de l’Église chrétienne.

1070. L’Ordre religieux et militaire de Saint-Jean de Jérusalem est créé. Après l’expulsion des croisés de Terre sainte, il s’installe à Malte et reçoit, en 1312, les biens des Templiers. En 1798, sur les traces d’un secret bien gardé, Bonaparte arrive dans l’île et provoque l’éclatement de l’Ordre.

2019. À la mort du pape, un conclave se réunit. Une conspiration se trame alors autour de mystérieux documents, datant du concile de Nicée, qui, s’ils étaient dévoilés, pourraient mettre l’Église en péril. En quête de ceux-ci, Cotton Malone va devoir affronter une société occulte et décrypter bon nombre d’énigmes historiques et religieuses pour percer le dernier secret du Vatican.

L’extrait :

Benito Amilcare Andrea Mussolini savait que le destin était sur le point de le rattraper. Il en avait acquis la certitude au moment précis, hier, où des partisans de la 52e division de la brigade Garibaldi lui avaient barré la route pour arrêter le convoi allemand qui l’assistait dans sa fuite vers le nord, vers la Suisse. Le commandant de la Wehrmacht n’avait pas caché que, fatigué de se battre, il avait bien l’intention d’éviter la confrontation avec les troupes américaines qui arrivaient et de se replier sur le territoire du IIIe Reich sans encombre. Ce qui expliquait comment un arbre en travers du chemin et un groupe disparate de trente partisans avaient stoppé trois cents soldats allemands armés de pied en cap.

Pendant vingt et un ans Mussolini avait dirigé l’Italie, mais lorsque les Alliés s’étaient emparés de la Sicile, puis avaient envahi le continent, ses complices fascistes et le roi Victor-Emmanuel III avaient profité de l’occasion pour le dépouiller de tous ses pouvoirs. Il avait fallu qu’Hitler intervienne pour lui épargner la prison, puis l’installer à la tête de la République sociale italienne, dont l’administration se trouvait à Milan. Rien d’autre qu’un Etat fantoche — une manière d’entretenir l’illusion du pouvoir. Mais cela aussi était terminé. Les Alliés avaient avancé vers le nord, et pris Milan, ce qui l’avait contraint à fuir plus au nord jusqu’au lac de Côme et vers la frontière suisse, à quelques kilomètres de là.

Cette journée est bien calme » , lui dit Clara.

Il y avait eu d’innombrables femmes dans sa vie. Son épouse tolérait les maîtresses car le divorce n’était pas envisageable. Surtout pour des raisons religieuses ; mais que lui rapporterait le statut d’ex-femme du Duce ?

Pas grand-chose.

Accès direct au livre

numérique

broché

4.80 (193 votes)
(4.88)
(4.76)
(4.81)

Partagez ce contenu, merci!

1 commentaire

Laissez votre commentaire, merci!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *