L’Informatrice Krinar par Charmaine Pauls

Partagez ce contenu, merci!

L’Informatrice Krinar par Charmaine Pauls. Voici le résumé et l’extrait de l’histoire, les avis des lecteurs ainsi que quelques mots sur l’auteure.

L’informatrice Krinar est un roman signé Charmaine Pauls.

Voici quelques mots concernant l’auteure.

Biographie de Charmaine Pauls :

Charmaine Pauls est née à Bloemfontein, en Afrique du Sud. Elle a obtenu un diplôme en communication de l’Université de Potchefstroom et a suivi diverses carrières dans les domaines du journalisme, des relations publiques, de la publicité, des communications, de la photographie, du graphisme et du marketing de marque.

L’écriture a toujours fait partie intégrante de ses professions. Après avoir déménagé au Chili avec son mari français, elle a réalisé sa passion d’écrire de manière créative à plein temps.

Depuis 2011, Charmaine a publié dix romans , ainsi que plusieurs nouvelles et articles. Deux de ses nouvelles ont été sélectionnées pour publication dans une anthologie africaine de l’ensemble du continent par l’International Society of Literary Fellows, en collaboration avec le Conseil international de recherche sur la littérature et la culture africaines.

Quand elle n’écrit pas, elle aime voyager, lire et sauver des chats.

Charmaine vit actuellement à Montpellier avec son mari et ses enfants. Leur ménage est un mélange linguistique d’afrikaans, d’anglais, de français et d’espagnol.

La sortie de son roman en juillet 2019 aura marqué l’actualité de la littérature car il est no 1 des ventes dans trois rubriques de la boutique Kindle.

L’informatrice Krinar, le résumé :

Zavir est un gardien. Il est ce que Krinar a de meilleur. Il est chargé de démasquer les mouvements de la Résistance qui émergent tout autour du globe, et de les éliminer. De nouvelles informations sur une cellule grandissante de la Résistance l’envoient au Costa Rica, le refuge du plus vaste centre krinar.

Son informatrice est une humaine. Elle veut passer un marché : il laisse la vie sauve à sa famille de traîtres, en échange d’informations. Mais Zavir ne passe pas de marché, et il ne prend pas de prisonniers.

Quand viendra le moment d’éliminer l’organisation secrète, son innocente petite taupe connaîtra la vérité. Elle a passé un marché avec le diable, et le prix à payer est beaucoup plus tentant que des informations.

L’extrait :

Dès que monsieur Sterckx, mon patron, prononce sa sentence, mes yeux quittent mon écran pour se poser sur lui. J’évalue en vitesse ce que j’ai pu foirer les quelques derniers jours, ne trouve rien de pertinent. Je gère les trolls pour un site de presse sur Internet. Boulot ingrat, qui consiste à répondre avec patience à leurs commentaires débiles ou hargneux, pour éviter un pugilat numérique sous nos
articles. Parfois, je supprime. Simplement. Toutes mes décisions sont critiquables, elles ne reposent que sur mon jugement, mon ressenti.

La ligne est ténue entre liberté d’expression et incitation à la haine punie par la loi.
Si vous voulez durer chez nous, il faudra privilégier plus de tenues comme hier, et moins comme aujourd’hui. On ne voit que vos kilos en trop, là, ce n’est flatteur ni pour vous ni pour l’image de la société.

Choquée, blessée, aucune réponse percutante ne me vient aux lèvres. De toute façon, il a déjà rejoint son bureau, bien protégé par des murs en verre et une porte. Je tente de me replonger dans le boulot, n’arrive pas à me concentrer. Une boule acide me ronge la gorge.

Qu’a-t-il voulu dire ? Hier, je portais une robe, taille empire, col danseuse. Aujourd’hui, la température a chuté, je me suis vêtue en conséquence : pantalon et tunique à manches longues. Je ne me trouvais pas trop moche, ce matin, en partant. Le poids dans ma cage thoracique s’alourdit, m’écrase, m’oblige à me terrer dans les sanitaires pour cacher ma peine.

Accès direct au livre

numérique

broché

4.82 (311 votes)
(4.79)
(4.60)
(4.71)

Partagez ce contenu, merci!

1 commentaire

  1. Les personnages sont attrayants, l’histoire est bien également mais c’est très mal traduit, on dirait que les mots ont été traduits avec un mauvais logiciel et cela crée parfois des phrases qui n’ont aucun sens.

    1

Laissez votre commentaire, merci!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *