Sa vie dans les yeux d’une poupée par Ingrid Desjours

Partager, merci !

Sa vie dans les yeux d’une poupée par Ingrid Desjours. Découvrez le résumé du roman, les avis des lecteurs ainsi que quelques mots sur l’auteur.

Ingrid Desjours est née en 1976 en France. Elle est psychologue spécialisée en psychocriminologie. Elle est tout d’abord travaillé en Belgique auprès de criminels sexuels puis elle est partie travailler un peu partout en Europe notamment en qualité de formatrice, responsable de communication et consultante en management…

Bien décidée à vivre de sa plume, elle a déménagé en Irlande en 2007 et se consacre depuis uniquement à l’écriture de ses romans.

L’histoire:

Deux écorchés vifs. Deux rêves de seconde chance. Un regard pour renaître…

Provocateur, cynique et misogyne, Marc est affecté à la brigade des moeurs après un grave accident.
Quand, dans le cadre d’une enquête, il croise la douce Barbara, le policier est troublé par son regard presque candide, touché par cette fragilité que partagent ceux qui reviennent de loin. Ému. Au point de croire de nouveau en l’avenir.

Mais il est aussi persuadé qu’elle est la pièce manquante, le pion à manipuler pour démasquer le psychopathe qu’il traque.
Et s’il se trompait ?
Le pire des monstres est parfois celui qui s’ignore, quand bien même il rêve sa vie dans les yeux d’une poupée…

Extrait:

Barbara est aussi grise que la neige souillée par les voitures.
Recroquevillée sur elle-même comme si elle souhaitait disparaître, la jeune femme ne comprend pas pourquoi les autres cherchent à la retenir. Ce ne sont pas ses amies. Elles se fichent bien de savoir qui elle est, et encore plus pourquoi elle ne peut pas rester. Mais elles insistent. Par politesse, sûrement. Par pitié, peut-être. Pour rire encore un peu à ses dépens.
– Désolée, je dois filer.
– Mais tu ne veux pas prendre un verre avec nous ? Un diplôme, ça se fête !
– Il y aura d’autres occasions… Maman m’attend.
– «Maman m’attend !» rigolent ses camarades en la caricaturant. Bon sang, mais t’as quel âge ?
Vingt-quatre ans. Aujourd’hui. Mais Barbara se garde bien de répondre. Ça ne ferait qu’alimenter les moqueries. C’est sûr qu’il est inhabituel de filer droit pour ne pas décevoir sa mère ou d’aimer encore les poupées à son âge. Aucune des filles qui l’entourent ne peut deviner à quel point le diplôme qu’elle vient de décrocher est un exploit. Une petite victoire sur elle-même puisque Barbara a enfin réussi quelque chose dans sa vie. Sur elle-même et sur sa mère qui l’a autorisée à s’inscrire aux cours. Mais il faut dire que la perspective d’un salaire supplémentaire a su la convaincre…
– Bon, j’ai des courses à faire… Salut.
– Ouais, c’est ça, va rejoindre maman !
Les jeunes femmes éclatent d’un rire de hyène, mais Barbara n’y prête pas plus d’attention qu’au regard compassé dont elles l’ont gratifiée tout au long de l’année. C’est sûr qu’elle n’a pas l’allure d’une professionnelle de la beauté, néanmoins les notes honorables qu’elle a obtenues à l’examen devraient leur rabattre le caquet. Son diplôme d’esthéticienne, elle ne l’a pas volé. Il est à elle. Et c’est le sésame vers une autre vie, un peu plus de liberté.
Barbara presse le pas. À cause du froid qui lui mord les orteils à travers ses semelles trop fines. Parce que les boutiques ne vont pas tarder à fermer et qu’elle tient à récupérer les cadeaux qu’elle a décidé de s’offrir pour son anniversaire : une photo et une poupée.

Accès direct au roman en

version numérique

version brochée


Partager, merci !

2 commentaires

  1. Une histoire sans fioriture mais très efficace. Les personnages sont bien détaillés, leurs pensées bien approfondies ce qui en fait un livre remarquable. Assez dur par moment mais sans tomber dans le voyeurisme, je recommande.

Laissez votre commentaire, merci!

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.