Un secret bien gardé par Camille Blondel

Partagez ce contenu, merci!

Un secret bien gardé par Camille Blondel. Voici le résumé et un extrait de l’histoire, les avis des lecteurs ainsi que l’accès direct au livre.

Camille Blondel nous propose un récit haletant qui mêle mystère, amour, jalousie et secrets de famille…

Voici le résumé d’Un secret bien gardé:

Luke McNamara, playboy et riche héritier oisif, est contraint de rendre visite à son père qu’il n’a pas vu depuis des années pour une sombre histoire d’argent. Mais quand il arrive au domaine, tenu par la gouvernante Annie qui l’a élevé suite à la mort de sa mère, un flot d’émotions aussi excitantes que déroutantes l’attend.

Julia Graham, jeune journaliste diplômée, doit laisser tomber son stage d’été dans une rédaction new-yorkaise pour rejoindre sa mère Annie dans la vaste propriété qu’elle exècre des McNamara. Quand elle tombe à la fois sur le playboy qu’elle a connu enfant, Luke, et sur un mot mystérieux, son instinct de journaliste d’investigation reprend le dessus.

Qui a écrit ce mot ? Que fait Luke chez son père malade ? Qui est cette femme qui débarque à l’improviste ? Comment est morte la mère de Luke ? Et surtout, pourquoi ne peut-elle s’empêcher de tomber amoureuse de ce type arrogant qui ne désire que s’amuser avec elle ?

Un secret bien gardé

Extrait:

Je roule vers le bord du lit, soudain envahi par le besoin violent de vomir. Mince, j’ai vraiment  bu tant que ça hier soir ?

Je plisse les yeux pour les garder fermés, coûte que coûte. Je ne supporterai pas la lumière du
jour. Je m’efforce de me souvenir de la soirée d’hier.

Malheureusement, mon cerveau ne semble pas prêt à me fournir ces informations. Lorsque je prends enfin conscience de mon environnement direct, la pièce se met tourner autour de moi. Je sais que les ennuis commencent, et je crapahute vers la salle de bains pour me soulager du maigre contenu de mon estomac. J’arrive de justesse à destination pour régurgiter une soirée entière de cocktails. Le pied.

Je reste sur place un petit moment, le temps de retrouver l’équilibre. Je finis par essuyer ma
bouche, et je me dirige vers le lavabo pour me brosser les dents. Pendant que je brosse, ma tété
continue de tanguer. Je suis å peu prés sur que je n’avalerai rien de la journée.

Lentement, je retrouve mon chemin vers le lit et me niche à nouveau sous les draps. Tout de
mémé, quelle soirée ! Ou avais-je la tété pour boire autant ? Bien sur, l’alcool coulait å flots, et les
filles étaient vraiment canon, mais ce n’est pas comme si je n’en avais pas l’habitude.

Ce qui me fait penser : comment se fait-il que je me réveille seul dans mon lit ? Cela ne me
ressemble pas du tout. Je ne veux pas me vanter, mais je sais vraiment y faire pour ramener des
filles à la maison, sans faire le moindre effort. C’est peut-être ça le problème. J’ai peut-être fait trop
effort pour en convaincre une hier soir, après avoir bu jusqu’à l’oubli.

Soyons honnêtes : tout est de la faute de Jennifer. Si seulement je ne l’avais pas croisée…
J’ai bien l’intention de me rendormir, mais je suis rapidement submergé par une nouvelle vague
de nausée. Est-il possible d’être trop mal pour rester au lit ?

Accès direct au livre

4.83 (504 votes)
(4.67)
(4.50)
(4.83)

Partagez ce contenu, merci!

Laissez votre commentaire, merci!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *