Effondrement par Jared Diamond

Partagez ce contenu, merci!

Effondrement par Jared Diamond. Voici le résumé du livre, les votes et avis des lecteurs ainsi que l’accès direct à l’ouvrage.

Jared Diamond est né le 10 septembre 1937 à Boston. Il est professeur de géographie à l’université de Californie à Los Angeles (UCLA). Il est également physiologiste, historien, géonomiste et biologiste. Le grand public le connaît grâce à ses ouvrages de vulgarisation scientifique.

Son ouvrage, Effondrement, permet en remontant dans l’histoire, de mettre en évidence le fait que certains peuples, certaines civilisations devraient leur disparition au trop grand impact qu’elles ont eu sur leur environnement, mais pas seulement.

Son ouvrage qui a été écrit il y a quelques années, donne un éclairage intéressant à tous ceux qui s’intéressent à la collapsologie, au survivalisme et à la doctrine de l’effondrement.

Effondrement: Comment les sociétés décident de leur disparition ou de leur survie, le résumé:

Au rythme actuel de la croissance démographique, et particulièrement de l’augmentation des besoins économiques, de santé et en énergie, les sociétés contemporaines pourront-elles survivre demain?

La réponse se construit à partir d’un tour du monde dans l’espace et dans le temps. Depuis les sociétés disparues du passé ( les îles de Pâques, de Pitcairn et d’Henderson; les Indiens mimbres et anasazis du sud-ouest des États-Unis; les sociétés moche et inca; les colonies vikings du Groenland ) jusqu’aux sociétés fragilisées d’aujourd’hui ( Rwanda, Haïti et Saint-Domingue, la Chine, le Montana et l’Australie ). En passant par les sociétés qui surent, à un moment donné, enrayer leur effondrement ( la Nouvelle-Guinée, Tikopia et le Japon de l’ère Tokugawa ).

De cette étude comparée, et sans pareille, Jared Diamond conclut qu’il n’existe aucun cas dans lequel l’effondrement d’une société ne serait attribuable qu’aux seuls dommages écologiques.

Plusieurs facteurs, au nombre de cinq, entrent toujours potentiellement en jeu :

des dommages environnementaux ; un changement climatique ; des voisins hostiles ; des rapports de dépendance avec des partenaires commerciaux.

Les réponses apportées par une société, selon ses valeurs propres, à ces problèmes. Cette complexité des facteurs permet de croire qu’il n’y a rien d’inéluctable aujourd’hui dans la course accélérée à la dégradation globalisée de l’environnement.

Accès direct au livre

4.84 (50 votes)
(4.87)
(4.76)

Partagez ce contenu, merci!

Laissez votre commentaire, merci!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *