HIGHSPEED par Indie CAMARON

HIGHSPEED par Indie CAMARON. Voici le résumé du roman, les votes et avis des lecteurs ainsi que l’accès direct au livre.

Ce roman contient des scènes pour adultes et est très fortement déconseillé aux lecteurs de moins de 18 ans.

Résumé du roman HIGHSPEED:

La raison pour laquelle Victoria retourne dans sa ville natale qu’elle a fuie il y a 3 ans paraît claire et évidente : il s’agit de reprendre le volant de la Monte Carlo de son frère pilote de course qui vient de mourir sur le circuit d’Indianapolis. La jeune et brillante étudiante en Droit choisit d’abandonner l’université pour courir et remporter les dernières courses de la saison afin d’éviter que l’Ecurie fondée par son père ne soit vendue.

Sauf que, en revenant à Phoenix, Victoria a une boule dans la gorge. Elle a peur. Peur de remonter le temps, de retourner sur les lieux de son passé, de découvrir des vérités cachées… et de souffrir encore. Pourra-t-elle échapper à celui qui hante ses rêves secrets ? Kyle. Kyle, le beau mécano aux yeux gris, le meilleur ami de son grand frère à cause de qui elle a dû partir…
Victoria aura-t-elle le courage d’affronter cette passion qui continue à brûler en elle ? Aura-t-elle le courage de regarder en face ses sentiments qui font mal mais sont peut-être aujourd’hui une promesse de bonheur ?

Extrait:

— « Elle est belle la bête féroce quand elle roupille ? »
— « Arrête ! C’est déjà assez dur comme ça ! »
— « Qu’est-ce qui est dur, mon Coyote ? »
— « D’avoir le cœur entre mon cul et ma tête ! »
— « Et qu’est-ce que dit ta tête ? »
— « T’approche pas, Vic, tu vas rechuter ! »
— « Et ton cul ? »
— « Jamais un mec ne t’a fait mouiller comme ça, bébé ! »
— « Et t’as envie d’écouter qui ? »
— « A cette heure ? Celui ou celle qui me laissera dormir en paix ! »
— « T’as déjà pensé à t’abonner à Tricot magazine ? »
— « Non. »
— « Et à prendre un somnifère ? »
— « Peux pas. Contrôle antidopage demain. »
— « Alors mets-toi un grand coup de marteau sur le crâne ! »
— « Peux pas. J’ai un casque sur la tête. »
— « T’es vraiment un cas désespéré, tu sais ? »
— « Snif.»

Accès direct au roman

Critique des lecteurs

4.91 (29 votes)
(5.00)
(5.00)
(5.00)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 1