La vie heureuse de David Foenkinos

Partager, merci !

La vie heureuse de David Foenkinos. Voici le résumé de l’histoire, un extrait et des avis, ainsi que l’accès direct au livre.

La vie heureuse est un roman de David Foenkinos. Ce dernier nous propose un récit dont la structure singulière évoque un conte enchanteur. Il nous invite à réfléchir sur la frénésie d’une vie axée sur la réussite et l’apparence. Cette méditation s’articule autour de deux protagonistes qui, à la suite d’une expérience inhabituelle, se questionnent sur le sens à donner à leur existence.

La plume de l’auteur est délicate, empreinte de tendresse et souvent délectable. Il tisse une fable optimiste autour de la seconde chance qui s’offre à nous, nous incitant à la saisir. Ce roman s’avère être une lecture des plus agréables pour entamer l’année littéraire 2024.

Mais pour commencer, voici quelques mots concernant l’auteur.

David Foenkinos, biographie :

David Foenkinos est un écrivain et réalisateur français né le 28 octobre 1974 à Paris. Il a une formation en lettres et cinéma, et il a commencé sa carrière artistique en tant que musicien et auteur de chansons.

Son premier roman, “Inversion de l’idiotie: de l’influence de deux Polonais”, a été publié en 2002. Cependant, c’est avec le roman “Le Potentiel érotique de ma femme” en 2004 qu’il a connu une plus large reconnaissance. Depuis lors, il a continué à écrire des romans acclamés, souvent caractérisés par une écriture légère, un ton humoristique et des thèmes explorant les relations humaines.

Parmi ses œuvres les plus connues, on trouve “La Délicatesse” (2009), adapté au cinéma avec Audrey Tautou dans le rôle principal. Le roman a remporté plusieurs prix littéraires et a contribué à la renommée de Foenkinos en dehors des frontières françaises.

Outre ses activités d’écrivain, David Foenkinos a également réalisé des films, dont l’adaptation cinématographique de son propre roman “La Délicatesse” en 2011. Il a continué à explorer les liens entre la littérature et le cinéma tout au long de sa carrière.

Sa polyvalence artistique, son style d’écriture distinctif et son succès critique font de David Foenkinos une figure importante de la scène littéraire contemporaine en France.

La vie heureuse

La vie heureuse, le résumé :

“Jamais aucune époque n’a autant été marquée par le désir de changer de vie. Nous voulons tous, à un moment de notre existence, être un autre.”

Citation :

Eric avait beau connaître le fonctionnement de sa mère, cela ne l’empêchait pas de ressentir un agacement impossible à anesthésier. Il en était sûrement ainsi pour tous les enfants torturés par les humeurs parentales.

Extrait :

Il fut pour le moins surpris d’être contacté par Amélie. Éric avait gardé le souvenir d’une fille hautaine, dont l’assurance frôlait le dédain. Après le bac, elle était partie poursuivre des études brillantes à Paris, jusqu’à intégrer l’ENA.

En relisant son message, il se dit qu’il avait eu tort de la juger ainsi. La lucidité sur les autres n’avait jamais été son fort. Une femme
occupant un tel poste, qui lui écrivait personnellement sur Facebook, en vue d’une proposition professionnelle, cela dénotait plutôt une nature simple et directe. Oui, elle avait parlé de proposition. Que lui voulait-elle ? Et pourquoi lui ?

Cela ne lui coûtait rien d’écouter ce qu’elle avait à lui dire. Ils convinrent de se retrouver le lendemain, à 8 heures, dans un café de la rue du Bac. Éric estima que c’était une heure bien trop matinale pour évoquer un quelconque enjeu. L’avenir apparaît plus aisément en soirée. Il arriva un peu en avance, afin de boire un double expresso en guise de prélude à leurs premiers échanges. Amélie pénétra dans le café pile à l’heure, comme si son corps vivait au rythme de son agenda. Avant ces retrouvailles, Éric avait furtivement scruté des photos récentes d’elle qu’on pouvait trouver sur Internet, mais n’ayant pas de compte Instagram, il avait été bloqué avant d’en voir beaucoup. On sentait qu’elle abordait la quarantaine tel un rendez-vous avec l’apogée de sa sensualité. Elle dégageait, semblait-il, une sorte de puissance solaire. Mais à mesure qu’elle s’approchait de lui, il en jugea différemment. En dépit de son large sourire, il ne put s’empêcher de ressentir chez elle comme quelque chose de malveillant.

Tu n’as pas changé, dit-elle en s’asseyant.
— C’est une formule de politesse, je suppose.
— Peut-être », avoua-t-elle en souriant pour masquer la réalité : elle avait presque eu du mal à le reconnaître.

Au lycée, Éric n’était pas forcément le genre de garçon qu’on remarque d’emblée, mais il respirait une forme de tranquillité qui pouvait passer pour du charisme. Il possédait ce charme des discrets, jugeait-elle. Il réapparaissait à présent avec toute la panoplie
du repli. Son physique avait pris la trajectoire d’un renoncement. Elle se demanda l’espace d’une seconde pourquoi elle l’avait contacté, lui. Il lui faudrait sûrement du temps avant d’en comprendre la raison.

Avis d’un lecteur :

David Foenkinos nous présente un récit remarquablement construit, évoquant presque un conte. Il incite à la réflexion sur la course effrénée vers une vie axée principalement sur la réussite et l’apparence. Les deux protagonistes, suite à une expérience singulière, se retrouvent confrontés à la question profonde du sens qu’ils souhaitent donner à leur existence. L’écriture, empreinte de légèreté, de tendresse et de saveur, vient sublimer cette exploration introspective. Un livre que je recommande tout particulièrement.

Accès direct au livre


Partager, merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com

Pas de copie sur cette page.

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation de cookies.
J'accepte