Le Diable, tout le temps de Donald Ray Pollock

Partager, merci !

Le Diable, tout le temps de Donald Ray Pollock. Le résumé du livre, les votes et avis des lecteurs ainsi que la biographie de l’auteur.

Donald Ray Pollock est né le 23 décembre 1954 à Knockemstiff dans l’Ohio aux États-Unis. Il a travaillé pendant 32 ans dans une usine de pâte à papier en tant qu’ouvrier ainsi que conducteur de camion.

Très attiré par l’écriture et motivé par une forte envie d’écrire ses propres romans, il a décidé à l’âge de 50 ans de s’inscrire à des cours d’écriture créative à l’Université d’État de l’Ohio.

Il a publié un premier ouvrage en 2008 et depuis il publie des romans qui reçoivent de nombreuses éloges aussi bien des critiques que des lecteurs.

Son premier roman, Le Diable, tout le temps, a été salué unanimement par la presse américaine et figure parmi les meilleurs livres de l’année 2011. Il est en cours de traduction dans une dizaine de langues.

lediabletoutletemps

Résumé:

Dès les premières lignes, Donald Ray Pollock nous entraîne dans une odyssée inoubliable, dont on ne sort pas indemne.

De l’Ohio à la Virginie-Occidentale, de la fin de la Seconde Guerre mondiale aux années 60, les destins de plusieurs personnages se mêlent et s’entrechoquent. Williard Russell, rescapé de l’enfer du Pacifique, revient au pays hanté par des visions d’horreur. Lorsque sa femme Charlotte tombe gravement malade, il est prêt à tout pour la sauver, même s’il ne doit rien épargner à son fils, Arvin.

Carl et Sandy Henderson forment un couple étrange qui écume les routes et enlève de jeunes auto-stoppeurs qui connaîtront un sort funeste.

Roy, un prédicateur convaincu qu’il a le pouvoir de réveiller les morts, et son acolyte Théodore, un musicien en fauteuil roulant, vont de ville en ville, fuyant la loi et leur passé.
Toute d’ombre et de lumière, la prose somptueuse de Pollock contraste avec les actes terribles de ses personnages violents et malgré tout attachants.

Le Diable, tout le temps n’est pas sans rappeler l’univers d’écrivains tels que Flannery O Connor, Jim Thompson ou Cormac Mc Carthy.

« Voici un livre violent, obsédant, déchirant et vraiment excellent. Une chose est certaine : vous lirez chaque mot, du premier jusqu’au dernier. » The Washington Post

Accès direct au livre numérique ici !

ou dans sa version brochée, c’est ici !


Partager, merci !

3 commentaires

  1. J’ai bien aimé, on y retrouve des personnages aux destinées diverses qui finissent par voir leur vie s’entrecroiser. Le plus difficile est d’arrêter de le lire avant la fin car c’est très addictif. Je ne peux que le recommander.

  2. Un scénario original, un pasteur pervers, davantage porté sur les jeunes filles que sur la liturgie.
    Un couple à la “Bonnie and Clyde” qui écume les routes à la recherche de “modèles” pour des photos morbides. Un jeune garçon traumatisé à jamais par la mort prématurée de sa mère et par la folie satanique de son père. Un excellent moment de lecture garanti et qui sera intense.

Laissez votre commentaire, merci!

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.