Pour l’amour d’un Highlander par Eulalie Lombard

Pour l’amour d’un Highlander par Eulalie Lombard. Voici quelques mots sur l’auteure, le résumé, un extrait et les avis des lecteurs.

À 21 ans, Eulalie est passionnée par l’écriture et les sciences. Depuis l’âge de douze ans, elle écrit des romans où se mêlent magie et amour. Actuellement en master de cancérologie, elle poursuit son rêve de devenir écrivaine en publiant Droit de Sang, sa première trilogie fantasy.

Egalement très active sur Wattpad et Facebook, elle aime lire des romances, du Young adult, du fantasy et des classiques.

Pour l'amour d'un Highlander

Pour l’amour d’un Highlander, le résumé:

1560. Adrastée de Nemours, noble héritière française, se voit contrainte de quitter la cour pour épouser un Highlander, sur ordre de reine Mary Stuart d’Ecosse, alors souveraine de France.

Darren MacLennan, Laird de l’île de North Uist, est obligé d’accepter cette union pour remplir les coffres d’or et ainsi faire face aux clans adverses.

Prisonniers de ce mariage qu’ils n’ont jamais voulu, parviendront-ils à surmonter leurs préjugés, tandis que leurs ennemis patientent dans l’ombre ?

L’extrait:

Le bruit des vagues frappant la coque du navire agaçait Adrastée. C’était un perpétuel bruissement le long du bois, qui au fil des heures lui donnait la sensation de frotter contre son crâne. Ajouté à cela le tangage incessant, qui faisait glisser les bougies le long des meubles, et la jeune femme était de plus en plus irritée et nerveuse.

Il faut dire qu’elle n’avait pas mis les pieds sur ce navire de bonne grâce, et à juste titre. Elle quittait sa France natale, son pays adoré, la cour dorée où elle avait évolué avec tout l’ostentatoire et la facilité de son rang, pour rejoindre son futur époux. Mais elle ne le rejoignait pas n’importe où

« Ceci ne porte pas à discussion. Tu l’épouseras. J’ai dit ! »

Voilà les seuls mots qu’avait daigné lui accorder son père, Comte de Nemours, l’un des plus riches et influents nobles de l’aristocratie française, avant de la jeter sur ce navire infâme. Depuis des jours, elle s’énervait contre tout ce qui l’entourait, passant sa frustration et sa colère sur les objets et les matelots sans distinction aucune.

Le souci n’était pas qu’elle allait épouser un parfait inconnu, même si cela la peinait grandement, mais le lieu de résidence de cet homme.

Qu’il faille la marier à l’étranger était un fait avéré, que son père avait intégré quelques mois plus tôt. Il fallait l’éloigner de la cour de France. Investi de cette mission de la plus haute importance, il s’était acharné pour lui trouver un parti digne d’elle, sa merveilleuse et unique fille.

Aussi différents soient-ils, certains êtres sont fait pour s’aimer.

Accès direct au livre

numérique

broché

4.83 (123 votes)
(4.85)
(4.57)
(4.72)
Partagez ce contenu, merci!

Laissez votre commentaire, merci!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *