Communication non-verbale, votre guide pratique

Partager, merci !
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Communication non-verbale, afin de comprendre et de maîtriser le langage du corps, voici ce que vous allez découvrir dans ce guide pratique :

Qu’est-ce que la communication non verbale ?

Décrypter nos relations quotidiennes avec les autres par le langage du corps

Est-ce que la personne en face de moi est réellement attentive à ce que je dis ?

Est-ce que la personne en face de moi pourrait adhérer à ce que je dis ou acheter ce que je vends ?

A quoi reconnaît-on une personne déterminée ?

Comment démontrer, par un langage non verbal, que l’on a confiance en soi et comment savoir si la personne en face de nous a confiance en elle ou, au contraire, si elle est craintive ?

Quelles sont les signes qui vous montrent que la personne en face de vous ne vous croit pas vraiment ?

Votre interlocuteur du moment, est-il en train de vous mentir ou pas ?

Comment convaincre en affaires ou développer une amitié, une relation sentimentale, plus facilement grâce au langage du corps ?

Quel langage corporel adopter lors d’un entretien d’embauche ?

Comment mieux réussir une réunion grâce au langage du corps ?

Comment séduire et attirer à soi une personne, comme un aimant, grâce au langage du corps ?

En conclusion

Communication non-verbale - les deux premiers chapitres

La communication non verbale s’exprime au travers des gestes que nous effectuons avec notre corps, de façon consciente et inconsciente. C’est pourquoi, nous l’appelons également le langage du corps. Ce langage corporel s’exprime tout au long des entretiens que nous avons avec un ou plusieurs interlocuteurs et, en général, il est révélateur de ce que nous pensons réellement. Cela signifie que, parfois, nous allons exprimer oralement certaines choses, en les affirmant, et, si nous n’en sommes pas vraiment convaincus, il se pourrait bien que certains gestes ou attitudes, que nous avons au moment où nous le disons, trahissent ce que nous pensons vraiment, ce qui pourrait devenir embarrassant, à plus forte raison, par exemple, si la personne que nous avons en face de nous sait interpréter le langage du corps.

Maintenant, inversons les rôles et imaginons que vous êtes en mesure de comprendre le langage du corps, le langage non verbal de la personne qui est en face de vous. Cela signifie que vous pourriez vérifier si ce qu’elle vous dit est bien en accord avec le langage non verbal qu’elle emprunte, avec ce que son attitude transmet ou exprime sous vos yeux, ses gestes, sa posture, autrement dit, avec le langage de son corps. Cela peut s’avérer pratique pour savoir si la personne que vous avez en face de vous est réellement intéressée par ce que vous dites ou proposez, ou encore si elle vous dit bien la vérité. Intéressant et loin d’être inutile, qu’en pensez-vous ?

Saviez-vous que plus de 70 % des messages que nous envoyons aux autres se font non pas par la parole, de façon orale, mais bien par le corps, donc par le langage corporel ou non verbal ?

On voit, par-là, l’importance de savoir maîtriser et utiliser correctement le langage du corps, afin que ce dernier vienne renforcer le langage oral, et pas le contraire. De plus, on constate qu’il est également important de savoir interpréter le langage non verbal de la personne qui est en face de nous, afin de savoir si ce qu’elle dit est en accord avec ce que son corps exprime.

Inutile de dire que le fait de savoir interpréter le langage du corps est utile dans toutes les situations de la vie, que ce soit au niveau professionnel, sentimental ou autres.

La communication non verbale est donc le moyen que nous utilisons afin d’appuyer nos dires, nos mots. En effet, bien souvent, nous les accompagnons, volontairement ou pas, de gestes des mains, des bras, mais pas seulement. La posture de notre corps, la façon dont nous inclinons notre tête, sont, par exemple, des moyens que nous utilisons, plus ou moins consciemment, afin de convaincre ou de mieux faire passer notre message à notre ou nos interlocuteurs.

Par conséquent, nous utilisons tous les jours et à tout moment le langage du corps sans vraiment nous en rendre compte, afin de nous exprimer. Nous communiquons donc tout aussi bien par la bouche qu’avec notre corps tout entier.

Imaginez un instant les avantages impressionnants que vous donne la connaissance de la communication non verbale ou maîtrise du langage du corps ?

C’est la clef indispensable afin d’accéder aux véritables intentions et pensées de quelqu’un, puisque vous serez en mesure d’interpréter les pensées et émotions réelles de la personne en face de vous, ce qui peut s’avérer crucial, afin de savoir quelle décision prendre ou quelle attitude avoir avec telle ou telle personne.

Quant à votre propre communication, vous saurez faire “parler” tout votre corps à l’unisson avec vos paroles : l’un (le corps) viendra appuyer les dires de l’autre (votre bouche), ce qui va créer un climat de confiance et vous donner une force de persuasion que peu de personnes ont.

Une fois que vous connaissez le langage du corps, vous pouvez l’utiliser à tous les niveaux de communication et d’échanges que vous avez avec autrui. C’est ce que nous allons voir maintenant en découvrant la communication non verbale de votre interlocuteur dans différentes situations, mais pas seulement. Vous allez également découvrir comment convaincre, séduire et communiquer plus efficacement grâce au langage du corps qui vous est propre.

Certains signaux et mouvements du corps des personnes que vous croisez tout au long de la journée vont vous permettre d’obtenir des indications précieuses quant à l’attitude que vous devez avoir avec elles, et même plus. Cela pourra déterminer votre degré d’adhésion à ce qu’elles vous disent, développer de la complicité ou, au contraire, vous avertir que vous devez vous méfier.

Voici quelques attitudes faciles à retenir :

  1. La distance entre la personne et vous peut vous démontrer son degré d’attirance vers vous, la complicité qu’elle ressent vis-à-vis de vous et son degré de confiance en vous. Plus elle est proche de vous, mieux c’est. Si vous ne savez pas quoi penser à son sujet, approchez-vous légèrement d’elle. Trouvez un prétexte. Touchez-lui le coude, par exemple, et si vous sentez un mouvement de recul, vous aurez immédiatement la réponse que vous vouliez. Mais, attention, certains peuples ont tendance à parler de façon plus rapprochée des autres et à les toucher plus facilement. Dans ce cas, cela tiendra plus d’une coutume que d’un signe, pour vous. En général, cela signifie que cette personne est chaleureuse, mais peut-être l’est-elle avec tout le monde ? Il faudra donc chercher quelque chose qu’elle fait avec vous, qu’elle ne fait pas nécessairement avec tout le monde, afin de savoir ce qu’il en est réellement.

  1. La tête de votre interlocuteur est-elle franchement penchée de côté ? Peu importe si sa tête penche à gauche ou à droite. Dans tous les cas, si elle le fait en vous regardant, cela signifie que votre interlocuteur vous apprécie, voire qu’elle a de la sympathie pour vous. Si, en plus, elle sourit assez souvent tout en maintenant sa tête penchée sur le côté, cela signifie bien souvent que cette personne essaie de vous séduire ou alors qu’elle joue avec vous, qu’elle désire vous provoquer. Prenons maintenant le cas où elle incline la tête de côté, mais où elle le fait sans vous regarder. Dans ce cas, cela peut signifier qu’elle réfléchit, qu’elle n’est pas convaincue par ce que vous dites, ou encore qu’elle veuille vous défier.
  1. La tête de votre interlocuteur (ou interlocutrice) est-elle penchée en avant ? Dans ce cas, cela peut signifier que celui-ci à quelque chose à cacher, mais cela peut aussi vouloir dire qu’il réfléchit à ce que vous dites, car il n’en est pas encore convaincu. Cependant, s’il baisse la tête suite à un compliment que vous lui avez fait, dans ce cas, c’est presque toujours de la timidité, ou bien c’est qu’il se sent gêné. Il faut donc bien observer dans quel contexte la personne a baissé sa tête.
  1. Ses yeux regardent-ils les vôtres ou sont-ils fuyants ? Un fait est certain : une personne qui a toujours tendance à éviter votre regard et regarde sur votre gauche ou sur votre droite la majeure partie du temps que vous passez avec elle, c’est soit qu’elle a quelque chose à cacher (peut-être vous ment-elle ?), soit qu’elle est contrariée, énervée ou tout simplement distraite. Examinons certains cas de figures de plus près : prenons, par exemple, une personne qui regarde souvent par terre. Il se peut qu’elle soit timide ou intimidée sur le moment, mais cela peut également indiquer, selon le contexte, que cette personne est en colère ou fortement en désaccord avec ce que vous dites. En résumé, ce n’est jamais positif pour vous quand votre interlocuteur regarde le sol. Si votre interlocuteur semble regarder quelque chose qui se trouve au loin, à l’horizon, ou s’il donne l’impression de regarder “dans le vide”, d’avoir l’air absent, cela signifie que son attention est plus dirigée vers ses pensées, vers une réflexion intérieure, que vers ce que vous dites. Souvent, en lui posant une question en rapport avec ce que vous venez de lui dire, vous déjouerez son attitude. Il sera obligé d’avouer qu’il ne vous a pas bien écouté ou qu’il n’a pas bien compris ce que vous vouliez dire. Cela vous permettra de dire à nouveau votre message, mais, cette fois, en ayant toute son attention. A savoir que, dans certaines cultures, regarder les gens dans les yeux est un affront ou peut signifier le contraire de chez nous. Il faut donc bien adapter votre technique du langage du corps aux origines culturelles de votre interlocuteur, afin de ne pas tirer de fausses conclusions.

  1. Si vous remarquez que votre interlocuteur a tendance à vous imiter, cela signifie, dans la majorité des cas, qu’il vous apprécie et essaie d’améliorer sa communication avec vous. Si vous changez d’attitude, de position, et que la personne change également la sienne, c’est bien qu’elle vous imite. Pour vous, c’est plutôt positif. Cela signifie également, bien souvent, qu’elle a une certaine admiration envers vous et qu’elle acceptera assez facilement ce que vous dites, car son désir profond est de vous faire plaisir afin que, vous aussi, vous l’admiriez ou la reconnaissiez comme une personne que vous appréciez tout particulièrement.
  1. Observez la position des bras de votre interlocuteur, ainsi que celle de ses mains, car ceux-ci peuvent vous donner beaucoup d’indications. Par exemple : si votre interlocuteur a les bras croisés, cela signifie toujours un blocage, un geste de protection ou de rupture ; c’est en tout cas le signe extérieur d’un refus. Si, en plus, vous pouvez voir ses pieds et qu’ils sont plutôt écartés, l’extrémité des pieds correspondant, si l’on tire une ligne droite, à la hauteur des épaules, voire à un point plus à l’extérieur encore, cela veut dire une forte résistance à se soumettre, un refus total de l’autorité. En revanche, si votre interlocuteur a passé ses bras derrière la tête, c’est qu’il se sent vraiment à l’aise en votre compagnie et qu’il est ouvert à toute discussion. Quant aux mains, si celles-ci sont fermées ou même serrées, comme quand on va donner un coup de poing, cela signifie clairement de l’anxiété, de la nervosité, et parfois même de la colère. Quand les mains sont posées sur les hanches, cela peut laisser supposer que la personne est fatiguée ou impatiente. Si vous constatez que votre interlocuteur se frotte les mains, cela signifie bien souvent qu’il essaie de se rassurer, de se réconforter, en se disant que cela va bientôt cesser, qu’une page va se tourner, etc. Faites juste attention de vérifier que la personne n’ait pas tout simplement froid, car cela pourrait vous induire en erreur ; en effet, tout le monde à tendance à se frotter les mains, à croiser les bras ou autres, quand il a froid.

  1. Les gestes de votre interlocuteur sont-ils ceux d’une personne nerveuse ? Si votre interlocuteur a tendance à se passer les mains dans les cheveux ou à caresser ses cheveux avec ses doigts, cela signifie soit qu’il vous apprécie, qu’il est entièrement d’accord avec ce que vous dites, soit exactement le contraire, mais ce n’est jamais neutre. Si celui-ci se caresse les cheveux ou passe sa main dans ses cheveux, tout en bougeant ses sourcils vers le haut, cela signifie presque toujours qu’il est en complet désaccord avec vous. En général, tout geste nerveux signifie une contrariété, un désaccord, mais pour pouvoir juger si la personne est bien plus nerveuse qu’à l’habitude, il faut déjà la connaître. En effet, si une personne est nerveuse de nature, le fait que ses gestes soient empreints de nervosité ne signifiera rien de spécial pour vous ; par contre, le fait qu’elle ait des mouvements ou gestes plus nerveux ou moins nerveux qu’à la normale pourrait avoir une signification pour vous.
  1. Terminons avec les pieds de votre interlocuteur. Eux aussi trahissent ses pensées profondes. Une personne qui tape régulièrement du ou des pieds par terre a peut-être un tic. Dans ce cas, c’est juste une personne nerveuse. Par contre, si une personne commence à taper du pied lors d’une réunion ou d’un entretien, cela signifie qu’elle est soit intimidée, craintive, soit impatiente, ou quelque chose de similaire. Si, par contre, elle se tient avec les pieds croisés au niveau des chevilles, cela signifie qu’elle se sent bien avec vous. Quand elle est debout, si ses pieds sont très proches l’un de l’autre, cela peut vouloir dire qu’elle fait preuve de soumission, qu’elle est à votre écoute et qu’elle n’attend qu’un mot de votre part pour faire ce que vous voulez, un peu comme un soldat au garde-à-vous. Il est intéressant parfois d’observer vers quoi pointent ses pieds, si c’est vers vous ou vers la porte de sortie. Et, pour terminer, mais vous le saviez déjà, une personne qui touche vos pieds avec les siens, et bien, c’est qu’elle vous drague.
4.89 (370 votes)
(4.90)
(4.83)

Partager, merci !
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •