J’ai toujours cette musique dans la tête d’Agnès Martin-Lugand

Partager, merci !

J’ai toujours cette musique dans la tête d’Agnès Martin-Lugand. Voici le résumé du livre, les avis des lecteurs ainsi que quelques mots sur l’auteur.

J’ai toujours cette musique dans la tête. Voici le résumé de l’histoire. Mais auparavant, découvrons qui est l’auteure ?

Agnès Martin-Lugand est psychologue clinicienne et a travaillé dans le secteur de la protection de l’enfance. C’est peut-être pour cela qu’elle aime disséquer, tout en finesse, tendresse et humour, les mécanismes de l’âme humaine.

Elle a déjà vendu plus d’un million de livres en seulement quatre romans. Installée en France comme à l’étranger parmi les auteurs français les plus en vue, elle livre dans ce cinquième roman une réflexion profonde sur les rêves et l’ambition de chacun.

J'ai toujours cette musique dans la tête

J’ai toujours cette musique dans la tête, le résumé:

Yanis et Véra ont la petite quarantaine et tout pour être heureux. Ils s’aiment comme au premier jour et sont les parents de trois magnifiques enfants. Seulement voilà, Yanis, talentueux autodidacte dans le bâtiment, vit de plus en plus mal sa collaboration avec Luc, le frère architecte de Véra, qui est aussi pragmatique et prudent que lui est créatif et entreprenant. La rupture est consommée lorsque Luc refuse LE chantier que Yanis attendait. Poussé par sa femme et financé par Tristan, un client providentiel qui ne jure que par lui, Yanis se lance à son compte, enfin.

Mais la vie qui semblait devenir un rêve éveillé va soudain prendre une tournure plus sombre. Yanis saura-t-il échapper à une spirale infernale sans emporter Véra ? Son couple résistera-t-il aux ambitions de leur entourage ?

Accès direct au roman en

version numérique

version brochée


Partager, merci !

4 commentaires

  1. Comme toujours avec cette auteures, l’écriture est fluide et agréable. L’histoire est passionnante et les personnages si bien décrits que j’ai vécu leur angoisse, impatiente de savoir comment cette histoire allait se terminer.

Laissez votre commentaire, merci!

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.