La punition qu’elle mérite par Elizabeth George

Partagez ce contenu, merci!

La punition qu’elle mérite par Elizabeth George. Découvrez le résumé et un extrait de l’histoire ainsi que les votes et avis des lecteurs.

Avec plus de 18 millions d’exemplaires vendus dans le monde : depuis son premier livre, qui date de 1988, Elizabeth George n’a jamais quitté les listes des meilleures ventes.

Biographie d’Elizabeth George:

Auteur vedette dans une douzaine de pays, cette Américaine situe ses romans en Angleterre, par passion pour ce pays et sa culture. La relation entre ses principaux personnages, l’inspecteur Thomas Lynley, comte d’Asherton, élégant et brillant, et le sergent Barbara Havers, issue d’un milieu populaire, sans charme et rugueuse, a évolué à travers des intrigues sophistiquées, témoignant d’un savoir-faire exceptionnel.

Mais l’œuvre va au-delà de cette mécanique parfaitement huilée et de la profondeur psychologique dans laquelle l’auteur excelle.

Car la romancière est aussi l’héritière d’une autre tradition littéraire, celle de Dickens. Elle explore ainsi toutes les strates de la société britannique, des aristocrates aux exclus. Au fil d’histoires prenantes et variées, elle éclaire de façon passionnante l’Angleterre d’aujourd’hui.

Et maintenant, qu’est-ce que nous propose l’auteure ?

La plus british des romancières américaines revient en force avec ce vingtième opus des enquêtes de Thomas Lynley, encore plus complexe, addictif et incisif que les précédents. Un bijou de suspense à placer entre les mains des fidèles comme des néophytes !

Elizabeth George revient avec le vingtième Lynley… God save the queen du crime !

La punition qu'elle mérite

La punition qu’elle mérite, le résumé:

Ludlow, bucolique bourgade du Shropshire, tombe dans l’effroi lorsque le très apprécié diacre

Ian Druitt est accusé de pédophilie. Placé en garde à vue, le suspect est retrouvé mort, pendu.

La commissaire Isabelle Ardery, qui a été dépêchée sur les lieux depuis Londres et qui se débat

avec ses problèmes d’alcool, a bien envie de classer l’affaire en suicide. Mais c’est sans compter

la sagacité du sergent Barbara Havers. Coachée à distance par l’inspecteur Thomas Lynley, la Londonienne gaffeuse et accro à la nicotine flaire le pot aux roses : et s’il ne s’agissait pas d’un suicide ? N’en déplaise à Isabelle Ardery, Lynley et Havers vont reformer leur duo de choc pour observer de plus près la vie de cette petite ville qui semblait si paisible. Car, derrière leurs allures de gentils retraités ou d’étudiants fêtards, les habitants de Ludlow ont tous quelque chose à cacher…

Extrait:

La neige se mit å tomber sur Ludlow en fin de journée. C’était l’heure à laquelle les habitants faisaient presque tous la vaisselle, prélude ä une soirée télé. vrai dire, une fois la nuit tombée, il n’y avait pas grand-chose å faire dans cette petite Ville, å part zapper d’une chaine à l’autre ou prendre le chemin du pub. Et comme, bon an mal an, Ludlow et ses vieilles murailles médiévales attiraient de plus en plus de retraités en quête de tranquillité et de nuits paisibles, il ne se trouvait personne pour se plaindre du manque de distractions nocturnes.
Gaz Ruddock avait les mains couvertes de mousse lorsqu’il remarqua quil neigeait. Debout devant l’évier, il scruta la nuit par la fenêtre. Celle-ci lui renvoyait surtout son reflet et celui du vieux monsieur å cöté de lui, avec son torchon à la main. Seul le mince filet de lumière dispensé par l’éclairage extérieur illuminait les premiers flocons. En quelques minutes, le ballet léger se resserra pour former un
rideau se mouvant dans le vent tel un voilage en dentelle.

Accès direct au livre

numérique

broché

4.83 (413 votes)
(4.87)
(4.62)
(4.76)

Partagez ce contenu, merci!

3 commentaires

  1. Le personnage principale est très émouvant et attachant, je veux parler de Barbara. Cette intrigue nous plonge dans la vie d’une petite ville avec ses secrets, petites histoires. On y retrouves des familles et elle passe au crible leur fonctionnement, c’est juste génial.

    1

Laissez votre commentaire, merci!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *