Noces en héritage par Melanie Milburne

Partagez ce contenu, merci!

Noces en héritage par Melanie Milburne. Voici le résumé de l’histoire, les votes et avis des lecteurs ainsi que quelques mots sur l’auteure.

Melanie Milburne est une auteure australienne qui a grandi dans une petite ferme de la banlieue de Sydney.

Elle s’était destinée travail dans le domaine médical mais ne supportant pas la vue du sang, elle a préférée se diriger vers l’enseignement.

Elle lit régulièrement des romans depuis l’âge de 17 ans.

Melanie vit actuellement avec son mari et ses enfants en Écosse.

Après: Baisers volés, voici son nouveau roman: Noces en héritage.

Noces en héritage, le résumé:

Comment en est-elle arrivée là ? Si Izzy n’est pas mariée dans les vingt-quatre heures, elle sera privée de son héritage. Et surtout du domaine du Wiltshire où elle a passé les plus beaux moments de sa vie. Alors qu’elle désespère de trouver une solution, voilà qu’Andrea Vaccaro, au courant de ses déboires, vient lui proposer… de l’épouser !

Bouleversée de se retrouver à la merci de ce play-boy vaniteux qui l’attire bien trop, Izzy n’a pourtant d’autre choix que d’accepter…

Extrait:

Dans le café bondé, Izzy, reposa son expresso avec un soupir. La chasse au mari aurait été beaucoup plus facile si elle avait réellement voulu se marier !

Or, elle n’en avait pas du tout envie ! La seule idée d’épouser quelqu’un la rendait malade. Elle n’était pas de celles qui fantasment sur le jour enchanteur de leur noce, ni du genre à rêver d’un conte de fées matrimonial, au contraire de la plupart de ses amies.

Et maintenant que sa période rebelle était derrière elle, la seule pensée de sortir avec un homme la révulsait. Les hommes, elle préférait s’en passer !

Izzy regarda les nombreux couples dans la salle. N’y avait-il donc plus de célibataires à Londres ?

Tout le monde ici avait un ou une partenaire. Elle était la seule à ne pas être accompagnée.

Dans sa quête d’un mari, elle aurait pu essayer les sites de rencontres en ligne. Mais elle était intimidée à la pensée d’inviter un inconnu. Quant aux quelques amis auxquels elle aurait pu envisager de demander un « service », ils étaient déjà engagés dans une relation.

Accès direct au livre

4.78 (9 votes)
(4.72)
(4.57)
(4.85)

Partagez ce contenu, merci!

Laissez votre commentaire, merci!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *