Raisons obscures par Amélie Antoine

Partagez ce contenu, merci!

Raisons obscures par Amélie Antoine. Voici le résumé et l’extrait de l’histoire, les avis des lecteurs ainsi que la biographie de l’auteure.

Amélie Antoine est une auteure auto-publiée, qui vient d’écrire son premier roman. Ce dernier est un véritable succès littéraire, mais elle reste très discrète à ce sujet. Elle a une trentaine d’année et vit à Lille. Depuis de nombreuses années, elle lit énormément; elle le dit elle-même: “je suis une dévoreuse de livres”.

Amélie a connu un succès incroyable avec son premier roman, Fidèle au poste, initialement auto-édité et qui a conquis plus de 250 000 lecteurs dans le monde entier.

Elle a constaté que la facilité que procure l’auto-édition ainsi que l’essor du livre numérique étaient une belle opportunité pour elle, et on peut dire que cela lui a réussi puisque son roman a été lu par pas moins de 20’000 lecteurs. Avec ce premier roman, elle a gagné Le Prix Amazon de l’auto-édition, qui lui a été remis le 5 octobre 2015 à Paris par Lorant Deutsch.

Chaque fois qu’Amélie Antoine sort un nouveau roman, elle marque l’actualité de la littérature française du moment avec un ouvrage qui sera parmi les plus appréciés des lecteurs.

Voici son roman: Raisons obscures.

Un roman sur les non-dits, les faux-semblants, et ce regard que, parfois, l’on ne sait plus toujours porter autour de soi.

Une chronique implacable sur le harcèlement, le silence des victimes, la cécité des proches, servie par une écriture puissante et cinématographique.

Raisons obscures

Raisons obscures, le résumé:

Deux familles ordinaires à l’heure de la rentrée scolaire.
Deux familles où chacun masque et tait les problèmes pour ne pas inquiéter les autres.
Chez les Kessler, la mère a retrouvé son premier amour.
Chez les Mariani, le père est mis à l’écart dans son entreprise.

Deux familles où règnent les secrets.
Où, sans que personne ne s’en aperçoive, un enfant est
progressivement démoli par un autre. Harcelé, rabaissé, moqué au quotidien.
Détruit dans le silence et l’aveuglement le plus complet.

Deux familles où, en apparence, tout va bien.
Jusqu’à ce que tout déraille…
Pour des raisons obscures.

L’extrait:

Laetitia Kessler inspecte du regard le vaste palier et laisse échapper un profond soupir. Déjà trois semaines que toute la famille a quitté Toulouse pour venir s’installer dans la petite ville de son enfance, et il reste encore une multitude de cartons pleins un peu partout dans la maison, qui n’attendent qu’une chose : être déballés pour que la demeure ressemble enfin à un foyer. Les chambres des enfants sont
dans un état lamentable, même si elles commencent doucement à prendre l’identité de leur occupant. Marjorie, l’ainée de la fratrie, s’est empressée de recouvrir les murs de la sienne de posters aux messages engagés, aux slogans allant de « Réfléchir, c’est commencer à désobéir » à « Make music, not war », en passant par un très philosophique « Un bon prof est un prof absent ». Tout un programme pour l’adolescente de dix-sept ans en rébellion permanente depuis son entrée au lycée…

Accès direct au livre

numérique

broché

4.80 (393 votes)
(4.85)
(4.57)
(4.71)

Partagez ce contenu, merci!

3 commentaires

  1. Un style simple, moderne pour une lecture rapide. Pour moi, la première partie est mauvaise par contre la seconde sauve le roman, donc si vous avez envie d’arrêter la lecture, continuez, la deuxième moitié est très bonne.

  2. C’est l’histoire de deux familles. D’un côté les Kessler. Ils sont 5 et viennent de quitter Toulouse, pour emménager plus près de la famille de Laetitia. Yanis s’est sacrifié pour elle, pour lui faire plaisir. Seulement, cette nouvelle vie risque de totalement chambouler leur quotidien jusque là bien tranquille puisque la jeune femme va retomber sur son premier amour par hasard… De l’autre côté, il y a les Mariani. Ils sont 4, le père cache à sa femme le fait qu’il n’a plus autant de responsabilités au boulot et qu’il s’ennuie, tandis que la mère s’est mise à son compte et travaille à la maison, malgré les nuisances sonores dues aux voisins. Chez ces deux familles, les non dits sont nombreux… Et bien souvent ce sont les enfants qui en pâtissent… Il s’agit d’un petit bijou que je vous conseille sans hésitation.

    1
  3. J’ai tout particulièrement aimé ce roman de cette auteure que j’adore, car dans celui-ci elle nous parle beaucoup des non-dits et il existe beaucoup de non-dits dans nos vies, il y a ceux que l’on met en place pour se protéger ou encore protéger nos proches. Des non-dits que l’on peut qualifier de silences, silences qui sont là pour sauvegarder les apparences et la tranquillité de nos vies, et qui peuvent se transformer en armes, parfois mortelles. Et ensuite, parfois, c’est trop tard, les non-dits ont tout détruit. C’est alors qu’ils deviennent des remords ou des regrets. Le contenu de ce roman est très fort, prenant et il m’a pris aux tripes.

    2

Laissez votre commentaire, merci!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *