Perdue pour Toi de Christina Ross, extrait et avis

Partagez ce contenu, merci!

Perdue pour Toi Christina Ross. Découvrez le résumé et l’extrait de l’histoire, les votes et avis ainsi que quelques mots sur l’auteure.

Ses premières lignes, Christina Ross les a rédigées chez elle, après de longues journées de stagiaire dans un magazine de mode de réputation internationale.

Après huit ans de cette vie épuisante, elle a quitté la société pour devenir éditeur et écrivain.

Les récits de Christina sont le reflet de son statut de débutante, puis d’initiée, dans le monde de la mode. Aujourd’hui, Christina partage son temps entre son appartement sur Park Avenue à Manhattan et son pied-à-terre sur l’île St. Louis, à Paris.

Christina adore se balader le long de la Seine, et sur la 5ème Avenue, où elle aime faire les boutiques. Pour elle, ces deux endroits se prêtent tout particulièrement aux retrouvailles entre copines. Ayant toujours aimé les animaux, Christina encourage tous ses lecteurs à soutenir la SPA, son association caritative préférée.

Perdue pour Toi fait partie de la série: Perdue. Retrouvez le premier tome de la série: Perdue sans Vous

Avec son don inimitable pour la romance, l’humour et des personnages que vous n’oublierez pas, Christina Ross vous tiendra encore une fois en haleine jusqu’à la dernière page.

Perdue pour toi

Perdue pour Toi, le résumé:

Après des années à New York à me battre pour réussir, je suis sur le point d’y arriver… jusqu’à ce qu’il entre dans ma vie et que tout soit remis en question.

“Il” c’est Hunter Steele, le créateur ultra sexy d’une émission de téléréalité en vogue appelée Les Ados Terribles.

Je m’appelle Julia Jacobs et je viens d’être promue agente adjointe à l’agence artistique AAC. Je viens de signer un contrat avec Pepper Winters, la fille d’un milliardaire au nombre d’adeptes gigantesque sur les réseaux sociaux, qui veut participer à la prochaine saison de l’émission ultratoxique de Hunter.

Quel qu’en soit le prix.

Le problème, c’est que, quand Pepper et moi rencontrons Hunter, je ne peux pas le quitter des yeux. Il est grand, beau et a quelque chose dans son jean qui ressemble à un fichu anaconda.

En d’autres termes, c’est exactement le type d’homme par lequel je n’ai pas besoin d’être distraite en ce moment. Après tout, je dispose de peu de temps pour faire mes preuves auprès de l’AAC. Si j’y arrive, je serai promue agente associée. Sinon ? Direct au chômage.

Au début, je fais de mon mieux pour lui résister, mais je suis célibataire depuis quatre ans et une fille a des besoins… Au fil des semaines ma garde commence à baisser. Devrais-je donner une chance à Hunter ? Devrais-je le laisser partir pour toujours quand j’apprends son passé de play-boy…?

Je me suis déjà brûlée au jeu de l’amour. Je ne ferai pas l’erreur une deuxième fois. Et même si j’aimerais pouvoir croire Hunter quand il me dit qu’il n’est plus le même homme, puis- je vraiment lui faire confiance ?

Et si j’ose le faire, lui et moi avons-nous une chance de réussir…?

L’extrait:

Sept heures pile, lundi matin. Ma chef, Harper Carmichael, passa devant mon bureau sans me regarder.

– Julia, ma chérie, lança-t-elle, ta vie est sur le point de changer, prépare-nous une tasse de café, prend un stylo et un bloc-notes, et rejoins-moi dans mon bureau.

Ma vie est sur le point de changer ? pensais-je en la regardant disparaître derrière la porte. Qu’est-ce qu’elle peut bien vouloir dire par là ?

Curieuse, je la rejoignis un instant plus tard tenant une tasse de café noir dans chaque main, un stylo serré entre les dents et un bloc notes jaune glissé sous le bras. Harper était debout, face à l’une des trois immenses fenêtres de son bureau, me tournant le dos, ses cheveux blonds mi longs légèrement retroussés sur ses épaules étroites. Quand elle se retourna pour me regarder, son regard se posa
immédiatement sur le stylo.

– Désolée, fis-je.
– D’accord. Mais assure-toi que ce stylo soit toujours à toi et jamais à moi.

D’un air perplexe, elle s’approcha de moi dans son tailleur noir ajusté, me prit une des tasses blanches des mains, puis se dirigea vers la chaise derrière son immense bureau en verre.

Assis-toi, ordonna-t-elle. Toi et moi devons parler affaires.

Harper Carmichael n’était pas seulement l’une des agentes les plus recherchées du secteur. À cinquante-cinq ans, elle était une légende.

Elle était également l’une des stars de la toute puissante Agence des Artistes Créatifs, où nous étions à présent, dans les étages les plus hauts du Chrysler Building sur Lexington Avenue. Le soleil n’avait pas encore envahi les gratte-ciels de la ville. De longues ombres s’étendaient dans la pièce comme des pierres tombales.

Ce qui me fit me demander exactement à quel point ma vie allait changer…

Accès direct au livre

4.78 (59 votes)
(4.79)
(4.60)
(4.70)

Partagez ce contenu, merci!

2 commentaires

Laissez votre commentaire, merci!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *