Qui est Sg Horizons et découverte de la série : Porteuse de Lumière

Partagez ce contenu, merci!

sghorizons

Ce que dit Sg Horizons à propos d’elle-même:

J’ai toujours eu une irrésistible envie de voyage, de découverte.

Enfant, je me suis retrouvée meneuse de ma bande d’amis, des idées plein la tête quant aux aventures que nous devions entreprendre lors de nos vadrouilles au coeur des collines provençales. Adolescente, c’est au fil de mes rêves éveillés que je me plongeais avec délice afin de m’évader, de réaliser ce que je ne pouvais entreprendre dans la vie réelle. Dès que cela me fut possible, j’ai voyagé.

J’ai vécu en tant qu’au pair en Angleterre, Irlande et aux USA. C’est au retour de l’un de mes voyages en Asie que j’ai commencé véritablement à écrire au réveil de l’un de mes rêves. Ce fut le début de la saga “Un monde d’elfes et d’hommes” et de ma passion pour l’écriture.

Depuis deux ans à présent, je ne peux m’empêcher de créer de nouveaux mondes, de donner vie à des personnages que j’aimerais être à savoir forte, déterminée, mais aussi fragile et sensible. Le temps file et il emporte mes histoires vers d’autres pour toucher les consciences, permettre à mes lecteurs de s’évader pour un bref instant comme j’aime le faire encore.

L’histoire

porteusedelum

Le troisième tome est déjà sorti de cette série qui est vraiment bien faite et qui remporte un réel succès auprès des lecteurs. Mais commençons par le début, le tome 1.

Un simple miroir bouleversera irrémédiablement la vie d’Evana en lui offrant un passage vers un autre monde dans lequel elle devra tenter de survivre. Elle aura à cœur de protéger sa nouvelle amie, celle qui est destinée à régner en tant que Porteuse de lumière, sur le royaume qu’elle vient d’atteindre. Découvrez un monde comme nul autre, en compagnie d’une jeune femme déterminée, bourrée d’humour et possédant bien des ressources pour se défendre.
EXTRAIT :
Je continuai à fixer l’homme qui m’avait agressée, surprise et choquée avant que la colère ne prenne le dessus.
— Evana ? m’appela Ysalis.
Je me retournai vers celle-ci, avec inquiétude.
— Ça va, soufflai-je.
— Appelez un guérisseur, vite !
— C’est… juste une égratignure.
Je chassai la main d’Ysalis et me relevai avant de m’avancer vers mon asseyant du jour, aggravant l’antipathie que j’éprouvais déjà pour lui. Je posai une main sur son bras et l’obligeai à se retourner.
— Vous ! Écoutez-moi bien, je vous interdis de me toucher ou la prochaine fois je vous coupe les couilles et vous les fais bouffer, ai-je employé les bons mots ? M’avez-vous comprise ? tonnai-je en n’étant qu’à quelques centimètres de lui.
Son expression choquée me confirma que le message était passé. Un vertige me prit et je dus me soutenir à quelque chose pour éviter de m’effondrer sur le sol. Je fermai les yeux et inspirai vivement.
— Je crois que vous m’avez défoncé le crâne, soufflai-je.
— Evana ! cria Ysalis.
Je l’entendis s’avancer rapidement vers moi. Je pris une nouvelle inspiration et relâchai les bras que j’avais saisis de l’homme pourtant responsable de mon état. Je me redressai et ouvris les yeux.
— Je pense que je vais m’allonger un peu, murmurai-je tentant de me diriger vers ma chambre.
Cela se révéla difficile tant le monde tanguait autour de moi. Je m’arrêtai et posai une main sur le dossier de la banquette.
— Ça va ! Je vais b…
Je ne pus finir ma phrase, qu’on me soulevait. Je fermai les yeux essayant de réduire les effets du vertige en m’accrochant à ce que je pouvais du torse de celui qui me portait ou devrais-je dire du colosse tant je fus heureuse quand on me reposa sur une surface plane.
— Aïe ! lâchai-je alors que deux mains me touchaient l’arrière du crâne.
— Une simple bosse.
J’ouvris les paupières.
— L’horreur ! Vous êtes deux comme vous à présent, bredouillai-je en tendant la main, essayant de toucher l’un des visages de celui qui m’avait prise pour un joueur de rugby.

Découvrez-en plus et obtenez ce livre numérique au meilleur prix, en visitant: Porteuse de Lumière

4.20 (140 votes)
(3.60)
(4.60)
(3.90)

Partagez ce contenu, merci!

Laissez votre commentaire, merci!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *