Sans emploi: Condition de l’homme postindustriel par Raphaël Liogier

Sans emploi: Condition de l’homme postindustriel par Raphaël Liogier. Obtenez le résumé ainsi que les votes et avis des lecteurs. Quelques mots également sur l’auteur ainsi que l’accès direct au livre.

Sociologue et philosophe, Raphaël Liogier est Professeur à l’IEP d’Aix-en-Provence et, à Paris, au Collège international de philosophie.

Auteur d’une quinzaine de livres, ses recherches portent sur les croyances, la globalisation, la laïcité, ainsi que sur les conséquences éthiques et sociales de l’évolution des technosciences.

Raphaël Liogier commet ici un ouvrage essentiel qui ébranle nos idées reçues. Il démontre qu il n y a pas de solution à chercher au problème du chômage, tout simplement parce qu il n y a pas de problème. Nous entrons dans une économie d abondance qui bouleverse la condition humaine, mais dont nous ne savons pas voir la puissance libératrice.

L’aveuglement des élites politiques et économiques face à l’ampleur de la révolution de l’intelligence artificielle, du numérique et d’Internet, pourrait transformer en désastre cette opportunité historique.

Pour Liogier il est urgent de revoir de fond en comble nos conceptions du revenu, du travail, de la production, de la propriété, de la solidarité et de la fiscalité. Ne se contentant pas d’analyser avec une rare pertinence ce changement de paradigme, il propose des réformes systémiques pour l’aborder.

Sans emploi: Condition de l’homme postindustriel, le résumé:

La technoscience place les sociétés industrielles avancées face à un dilemme. Alors que la production de richesses s’est emballée ces cinquante dernières années, le travail humain nécessaire s’est parallèlement réduit.

L’équation est contre-intuitive mais imparable : moins d’effort humain pour produire plus et mieux.

Donc de plus en plus de chômage. Cette situation d’abondance objective a ainsi, paradoxalement, engendré une crise économique et sociale majeure, qui a progressivement dégénéré en crise morale et politique.

Alors que la production de richesses s’est emballée ces cinquante dernières années, le travail humain nécessaire s’est parallèlement réduit.

L’équation est imparable: moins d effort humain pour produire plus et mieux. Donc de plus en plus de chômage. Cette situation d abondance a ainsi, paradoxalement, dégénéré en crise majeure. Le c sur des programmes politiques s’est mis à battre au rythme d’une seule quête éperdue : la « création d emplois ».

Les échecs à répétition des politiques de l’emploi reflètent le refus d accepter l’irrésistible réduction de la part du travail humain dans le système de production.

Accès direct au livre

numérique

broché

 

4.89 (873 votes)
(4.80)
(4.60)

Laissez votre commentaire, merci!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *