Une famille trop parfaite par Rachel Abbott

Partager, merci !

Une famille trop parfaite par Rachel Abbott. Voici son résumé, les avis des lecteurs ainsi que quelques mots sur l’auteur, sans oublier l’accès direct au livre numérique ou broché.

Rachel Abbott est née en 1952 à Manchester, de son vrai nom Sheila Rodgers est une écrivaine britannique, auteure de thrillers psychologiques.

Rachel a d’abord travaillé comme analyste de systèmes informatiques avant de fonder sa propre compagnie spécialisée dans le développement de logiciels et de sites Web destiné au milieu éducatif. Elle a vendu son entreprise en 2000.

Elle a depuis décidé de s’installer en Italie avec son mari. Ils y ont restauré un monastère du XVe siècle qu’ils ont transformé en hôtel.

Après Illusions fatales (2014) et Le Piège du silence (2015), Une famille trop parfaite est son troisième roman à paraître en France. On y retrouve l’inspecteur chef Tom Douglas qui revient dans tous les titres publiés par Rachel Abbott.

Voici le résumé d’Une famille trop parfaite, un roman au suspense psychologique riche en émotions, dans la lignée de P. D. James et de Lisa Gardner.

L’histoire:

En Angleterre, de nos jours.

De retour à Manchester après des années d’absence, l’inspecteur Tom Douglas est chargé d’enquêter sur la mystérieuse disparition de la jeune mère de famille Olivia Brookes et de ses trois enfants. Une affaire banale ? Pas si sûr.

Le mari d’Olivia est éploré, mais dans le domicile familial règne une atmosphère pesante : pourquoi toutes les photos de famille ont-elles disparu ? Quels sombres desseins poussent une femme à fuir brutalement son domicile, sans même emporter son sac à main ? Plus étonnant encore, pourquoi le nom d’Olivia revient-il dans trois anciennes affaires de disparition jamais élucidées ?

Pour Tom, c’est le début d’une enquête qui va le mener aux cœurs des secrets et mensonges d’une famille un peu trop parfaite…

Accès direct au livre


Partager, merci !

Laissez votre commentaire, merci!

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.