Une petite mort à tout prix par Jérôme Dumont

Partagez ce contenu, merci!

Une petite mort à tout prix par Jérôme Dumont. Voici le résumé et l’extrait de l’histoire, les avis des lecteurs et quelques mots de l’auteur.

Quelques mots de Jérôme Dumont.

Avocat de formation, j’ai eu l’occasion de pratiquer pendant près de quinze ans le droit dans divers pays: la Belgique, ma terre d’adoption pendant une dizaine d’années, le midi de la France ensuite, qui m’a vu grandir et, enfin, le Québec, où je réside depuis un peu plus de six ans.

Voulant vérifier l’adage selon lequel « le droit mène à tout, à condition d’en sortir », mes efforts d’évasion furent récompensés en 2008 par une reconversion dans le multimédia, principalement en production de jeux vidéos et d’applications mobiles.
J’ai eu le plaisir de participer à la création d’une dizaine de titres depuis et de baigner dans un milieu créatif et déjanté, troquant le costume pour le jeans !

J’ai baigné, depuis mon enfance, dans un mélange de cultures, d’influences et d’expériences qui m’ont permis de satisfaire un trait fondamental de mon caractère: la curiosité !

L’humour et le refus de se prendre au sérieux font également partie intégrante de ma personnalité: le plaisir de faire des bons mots, spirituels, ou pas, je l’ai hérité de ma grand-mère.

C’est finalement toute cette expérience de vie, aussi bien professionnelle que personnelle, qui m’a finalement amené à me lancer dans l’écriture de roman

Une petite mort à tout prix, le résumé:

Lorsque la famille Jézéquel emménage dans une ville créée de toutes pièces par la multinationale pharmaceutique RGP, employeur de l’épouse, cet environnement semble parfait et idéal. Ils ont tout pour être heureux et font vite connaissance avec leurs nouveaux voisins.

Jusqu’à ce que le décès soudain de l’un d’entre eux, dans des circonstances nébuleuses, vienne brouiller ce tableau idyllique.
Il n’en faudra pas plus pour qu’Alex Jézéquel, mari désabusé en mal de repères, s’intéresse à cette disparition survenue à l’étranger.
Ce sera le point de départ d’un enchaînement de faits troublants qui le conduiront à rechercher la vérité et à découvrir qu’il y a, derrière la version officielle, bien plus qu’une simple mort accidentelle.

Est-ce que tout est relié à ce « Viagra pour femmes » que la firme s’apprête à lancer ?

L’extrait:

Lorsque Isabelle avait mentionné la proposition que son employeur lui avait faite, il n’avait pas fallu longtemps à son mari pour l’inciter à l’accepter. Alex végétait depuis bientôt un an dans son boulot de producteur de jeux vidéo. Loin de l’image d’Epinal enthousiasmante du métier, la conjoncture était devenue difficile.

Avec un modèle économique où la gratuité le disputait aux coûts les plus bas, il était devenu quasi impossible de faire de la qualité sans y être de sa poche. La faute de la concurrence de plus en plus forte des développeurs indépendants qui, avec trois bouts de ficelle, sortaient des jeux plus ou moins bien fagotés, qui caracolaient en tête des classements. Non pas qu’ils soient mauvais, loin de là. Ils avaient sans doute cette énergie propre aux start-up, fussent-elles constituées de deux ou trois passionnés qui avaient faim de conquérir ce public, de plus en plus jeune et versatile. Des gens comme eux.

Accès direct au livre

numérique

broché

4.84 (438 votes)
(4.87)
(4.50)
(4.75)

Partagez ce contenu, merci!

1 commentaire

  1. Cette histoire nous confronte malheureusement également à une réalité et cela peut faire froid dans le dos quand on y pense. On pourrait penser que le lobbing est sans grande importance mais après ce livre, non seulement j ‘ai passé un bon moment de lecture mais en plus, cela m’a amenée à me poser des questions. J’ai découvert cet auteur dernièrement et je vais le suivre, c’est certain.

Laissez votre commentaire, merci!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *