Court-Circuit par Sergio LUIS

Partagez ce contenu, merci!

Court-Circuit par Sergio LUIS. Voici le résumé de l’histoire, les votes et avis des lecteurs ainsi que quelques mots de l’auteur.

Sergio LUIS a déjà cumulé plus de 10’000 lecteurs.

Il aime écrire des histoires où les gens normaux côtoient l’anormal, où le paranormal s’immisce dans le quotidien. Mais ses personnages et leurs émotions restent les vecteurs de ses romans.

Avec toujours côté lecteur le même doute qui persiste : ça pourrait bien arriver…

Ses livres ont deux objectifs : faire frissonner et faire que les pages se tournent sans que l’on souhaite s’arrêter. Et avec Court-Circuit, il y parvient à nouveau sans difficulté.

Quelques mots de l’auteur:

J’écris depuis très longtemps, des textes courts, dans tous les domaines. Mais cela ne me suffisait plus. Je souhaite m’ancrer dans le paysage du thriller mais ne m’interdis aucun thème. Ma seule envie est de partager mes textes, recueillir les sentiments de ceux qui me lisent. C’est une passion, comme chacun d’entre nous en a. Je m’impose une règle : capter l’attention, proposer un “page turner” au maximum.
Mes références? Le maître King, Dean Koontz, mais je peux lire un Harlequin si le coeur m’en dit. J’aime la pluralité dans l’écriture car je crois qu’il n’y qu’un seul objectif : que le livre plaise à celui qui le lit.

Court-Circuit

Court-Circuit, le résumé:

Une rencontre hallucinante pour Antoine, alors qu’il rentre chez lui après un réveillon bâclé.Un acte de folie pour Elodie, clouée à un fauteuil roulant depuis son accident de la route.Des flics de la Creuse qui courent après un gang invisible, “Les évaporateurs”.Jules, qui soutient sa maman anorexique.Une femme qui se souvient de son passé, dans sa prison dorée de Californie.A priori, aucun lien entre eux. Des destins pourtant communs. Une route de sang.Et au final, l’indicible.

Extrait:

Son cœur accéléra encore. Sa main était moite et les maillons de la chaîne semblaient lui glisser des doigts. Elle poussa un petit gémissement. Discret.
Quatre, cinq, six marches.
Il arrivait. Elle ferma les yeux, mordit sa lèvre jusqu’à ce que le sang en jaillisse, un sang brunâtre, peut-être signe d’une infection avancée. S’enfuir ou mourir.
Enfin, la dernière marche.
« Entre, salaud. Ça va être ta fête. »

Accès direct au livre

numérique

broché

4.88 (454 votes)
(4.89)
(4.69)
(4.81)

Partagez ce contenu, merci!

3 commentaires

  1. Très bon roman avec une intrigue machiavélique et un grand bravo à l’auteur qui a su trouver les mots justes afin de créer un maximum d’émotions

    1
  2. Une histoire d’une grande efficacité, lucide, réaliste et qui m’a emportée dès les première page. Je le termine avec regret car je l’ai adoré.

    3

Laissez votre commentaire, merci!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *