La villa rouge par James Patterson

La villa rouge de James Patterson. Voici le résumé de l’histoire, les votes et avis des lecteurs, quelques mots sur l’auteur ainsi que l’accès direct à son roman.

James Patterson est né en 1947 à Newburgh dans l’État de New York. Ses romans sont de véritables succès aussi bien auprès des lecteurs anglophones que francophones. Certains de ses ouvrages ont connu une adaptation cinématographique comme par exemple : Le Masque de l’araignée ou encore Le Collectionneur.

Ces romans retracent souvent les aventures de l’inspecteur Alex Cross. On y retrouve également très souvent une héroïne, Lindsay Boxer, qui est son second personnage principal.

C’est le premier romancier a avoir vendu plus de 1 million de livres numériques, en juillet 2010, pour finalement atteindre plus de 3 millions de livres numériques vendus en juin 2011. Il a donc été le premier à écrire un best-seller numérique.

La villa rouge, le résumé:

Dans les Hamptons (Long Island), au 7 Ocean Drive, se dresse une impressionnante maison à la façade gothique avec une vue imprenable sur l’océan. Mais elle est à l’abandon depuis plusieurs années et tombe en décrépitude.

On la dit maudite. Il est vrai que la Villa rouge, telle qu’on la surnomme, a été par le passé le théâtre d’une série de meurtres jamais résolus. Quand un nabab d’Hollywood et sa maîtresse y sont retrouvés sans vie, tous pensent que la malédiction frappe de nouveau. Jenna Murphy, une ancienne flic de New York, va mener l’enquête.

Elle qui, enfant, jouait sur la plage non loin de la maison, voit ressurgir en elle une terreur qu’elle croyait pourtant éteinte…

Mais la Villa rouge n’a sans doute pas encore révélé tous ses mystères… et Jenna pourrait bien en être la prochaine victime.

Accès direct au livre

numérique

broché

4.80 (81 votes)
(4.60)
(4.20)
(4.80)
Partagez ce contenu, merci!

1 commentaire

  1. J’aime bien cet auteur car à nouveau il nous offre un récit alambiqué, complexe et on sent la difficulté à démêler les nœuds de cette histoire. Son écriture y est également pour quelque chose car elle est entraînante et nous pousse à tourner les pages. Du bon Patterson.

Laissez votre commentaire, merci!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *